Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Macron et l'Afrique: "Indiscipline verbale, vacuité intellectuelle ou cynisme?"

13 Juillet 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Colonisation, #Afrique

Selon Emmanuel Macron, "quand des pays ont encore aujourd'hui 7 à 8 enfants par femme, vous pouvez décider d'y dépenser des milliards d'euros, vous ne stabiliserez rien". Achille Mbembe lui répond. Hambourg, 10 juillet 2017.

Reuters/Philippe Wojazer
L'intellectuel Achille Mbembe répond aux déclarations polémiques d'Emmanuel Macron sur le défi "civilisationnel" du continent africain et ses "7 à 8 enfants par femme".

Le défi "civilisationnel", de l'Afrique, ses "7 à 8 enfants par femme" qui ne permettent pas de stabiliser la situation: la réponse d'Emmanuel Macron à un journaliste l'interrogeant sur un "plan Marshall" pour le continent africain, à l'occasion du G20 à Hambourg, a choqué. Pour L'Express, Achille Mbembe, professeur d'histoire à l'Université du Witwatersrand, à Johannesburg, et à l'Institut de recherche W.E.B. Dubois sur la recherche africaine et afro-américaine de l'Université de Harvard a réagi.

Il y eut l'affaire du costard: "Vous ne me faites pas peur avec vos t-shirts, la meilleure façon de se payer un costard est de travailler." "Mais je rêve de travailler monsieur Macron ... Tous les chômeurs ont envie de travailler", lui répondit le gréviste.

Un accident? C'était avant l'élection.

Peu après, cette définition d'une gare sortie tout droit du catéchisme managérialiste et sa division du monde en deux camps, celui de ceux qui ont réussi et celui de ceux qui, ayant échoué, n'ont qu'a s'en vouloir à eux-mêmes: "Une gare, c'est un lieu où l'on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien. Parce que c'est un lieu où on passe. Parce que c'est un lieu qu'on partage."
Il y a quelque chose de l'Afrique qui empêche la retenue

lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article

khaled 12/08/2017 12:53

"quand des pays ont encore aujourd'hui 7 à 8 enfants par femme, vous pouvez décider d'y dépenser des milliards d'euros, vous ne stabiliserez rien".
La question qui me vient tout de suite à l'esprit, après que Emmanuel Macron ait dit cela, est : Mais alors que vient-il faire en Afrique? Que vient -il chercher en Afrique? Pourquoi envoyer ses soldats ? Que vient-il prendre en Afrique?
N'est-ce pas l'annonce de l'échec des objectifs "déclarés" au profit de ceux "cachés" et qui ne sont rien d'autre que razzia et prédation des richesses matérielles, matières premières et une main-d'œuvre encore aujourd'hui taillable et corveillable à merci sous le joug de mercenaires noirs ou blancs....
N'est-ce pas surtout l'annonce d'une présence très, très longue du contingent français en Afrique pour garantir la pérennité du hold up?
Entre Sarkozi qui disait que l'homme africain n'était pas entré dans l'histoire et Emmanuel Macron qui prétend que l'on ne peut rien y faire, n'est-ce pas la même volonté de se servir en Afrique sans rien donner aux Africains?