Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Empêchons Hondelatte et Europe 1 d'offrir une tribune au FN (Memorial 98)

28 Août 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Front national

Les dirigeant.e.s du FN jouissent déjà d’un accès très large aux médias, notamment télévisuels. L’exemple type en est la présence quasi-permanente  de Florian Philippot sur BFMTV. 
Mais une nouvelle étape est  en préparation. À la rentrée, sur Europe 1, dans l'émission quotidienne "Hondelatte raconte", des éditorialistes vont se succéder en alternance, dont Jean Messiha, dirigeant du FN, porte-parole des "Horaces", club de hauts fonctionnaires du FN.
C’est sans doute la première fois qu’on offre ainsi, sur un média important, une tribune permanente d’éditorialiste  à un dirigeant de l’extrême-droite.
Messiha  a été le coordinateur du projet de Marine Le Pen pour la présidentielle. Il est connu pour ses propos racistes , sexistes, islamophobes et homophobes dont un  petit échantillon figure ci-dessous.
Empêchons Hondelatte et Europe 1 d'offrir une tribune au FN (Memorial 98)
Empêchons Hondelatte et Europe 1 d'offrir une tribune au FN (Memorial 98)
De son côté, Hondelatte a déjà été blâmé par le CSA en 2013 pour une émission biaisée sur l'islam, qui plus est sur la chaîne 23 dédiée à la « diversité ». Le titre l’annonçait déjà : "L'islam est-il soluble dans la République ?" L’émission mettait en vedette Robert Ménard, « islamologue » (phobe) bien connu. La discussion a débuté par une longue diatribe du fasciste de Béziers. Au milieu de son intervention, Ménard a notamment déclaré : "Je trouve que l'islam n'est pas une religion sympathique".


Ce « débat » n'a pas du tout plu au CSA. Dans une décision du 26 juin 2013, ses membres sont "intervenus" auprès de la chaîne, estimant que celle-ci avait "manqué aux obligations déontologiques". Le CSA déplorait que la chaîne, censée être dédiée à la diversité, n'ait pas respecté sa mission de "cohésion sociale" et n'ait pas défendu "les valeurs d'intégration et de lutte contre les discriminations".. 

Le racisme est déjà très présent sur les grandes radios : c’est la cas notamment de Eric Zemmour, condamné pour incitation à la haine raciale, désavoué par la société des journalistes de RTL et néanmoins maintenu à l’antenne par la direction de RTL. Sur la même radio il y a aussi Olivier Mazerolle qui s'en prenait au nom de famille de Myriam El Khomri.
Le respect du pluralisme ne justifie pas la promotion d’une idéologie raciste et antisémite telle que le FN l’a développée tout au long de la campagne électorale. Les autres personnes prévues pour l’émission de Hondelatte, dont Pascale Clark, (journaliste)  Nassira El-Moaddem (Bondy Blog)  ou Bruno Roger-Petit (journaliste) seraient d’ailleurs bien inspirées de protester contre cette décision. 
Nous n’acceptons pas que le FN dispose ainsi d’une tribune officielle et appelons à signer et à diffuser la pétition qui a commencé à circuler et provoque déjà la hargne du FN et de Hondelatte. 

Partager cet article

Commenter cet article