Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Solidarité avec Salah Hamouri le 8 septembre 2017 à Nancy

2 Septembre 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine Prisonniers

Solidarité avec Salah Hamouri le 8 septembre 2017 à Nancy

Liberté pour le Franco-Palestinien Salah Hamouri

victime de l’arbitraire d’Israël !

Salah Hamouri est franco-palestinien, il a 32 ans et il vient d’obtenir son diplôme d’avocat. Il se consacre à la défense des droits humains et des droits des prisonniers politiques palestiniens au nombre de presque 7000. Il vit à Jérusalem-Est occupée. Il est marié et a un jeune enfant.

En 2005, il a été arrêté une première fois et condamné sans la moindre preuve, au terme d’un procès inique, pour avoir prétendument eu l’intention d’assassiner un rabbin d’extrême-droite, des faits qu’il a toujours niés.  Ce jeune homme, de 19 ans alors, a donc passé 7 ans dans les prisons israéliennes. Il avait été libéré suite à un vaste mouvement de solidarité particulièrement important en France.

Salah Hamouri est comme tous ces Palestiniens qui refusent l’occupation et la colonisation de leur terre par l’État d’Israël qui le leur fait payer très cher. Depuis sa libération en 2011, ce dernier s’acharne contre lui :

  • Interdiction arbitraire de se rendre en Cisjordanie pour y suivre ses cours de droit à Ramallah.
  • Son fils n’a pu naître à Jérusalem, son épouse française ayant été interdite d’accès après un séjour en France dans sa famille. Depuis, ils n’ont pas pu le rejoindre à Jérusalem-Est, interdits de séjour par le pouvoir israélien.

Dans la nuit du mercredi 23 août, l’armée d’occupation est venue l’arrêter chez lui. Il a été entendu par un juge 20 minutes et a été ensuite placé à l’isolement. Il y est toujours. Aucun élément d’une quelconque accusation ne lui a été signifié, on est dans le cadre d’un « dossier secret ». Depuis, un ordre ministériel a exigé que le tribunal place Salah en détention administrative pour 6 mois. D’ici mardi 5 septembre, le tribunal devra confirmer ou contester la décision.

La détention administrative est le moyen qu’utilise l’État d’Israël pour enfermer les résistants palestiniens, sans motif, sur la base de dossier tenu secret, pour des périodes de 6 mois renouvelées indéfiniment. Ils sont actuellement près de 500 dans ce cas. Ce recours massif à la détention administrative est illégal au regard du droit international. D’une façon générale, la prison est utilisée comme une arme de guerre par Israël pour tenter de briser dès l’enfance la volonté du peuple palestinien de lutter pour la reconnaissance de ses droits nationaux. Il y a actuellement près de 7000 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes.

Salah Hamouri doit retrouver la liberté. Il doit pouvoir vivre à Jérusalem-Est avec sa femme et son fils. L’arbitraire et le harcèlement dont il est victime doivent cesser. La France a le devoir de défendre partout ses citoyens contre les injustices dont ils sont victimes, en Israël comme en Turquie.

Ecrivez au Président de la République et au ministre des affaires étrangères pour qu’ils interviennent avec force auprès des autorités israéliennes. Vous trouverez des modèles de message avec les liens pour les envoyer sur le site de l’AFPS  : http://www.france-palestine.org/Mobilisation-pour-la-liberation-de-Salah-Hamouri

Le vendredi après-midi 8 septembre, dans le cadre du Livre sur la Place, à l’Hôtel de Ville de Nancy sera remis le prix des Droits de l’Homme à Kamel Daoud. Cette cérémonie doit être l’occasion de dénoncer la violation de ces droits par Israël à l’encontre de Salah Hamouri et de tous les Palestiniens. Avec le collectif de soutien à la Palestine de Nancy, venez manifester vendredi 8 septembre à 14h30 devant l’Hôtel de Ville de Nancy pour la libération de Salah Hamouri et de tous les prisonniers politiques palestiniens.

Partager cet article

Commenter cet article