Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Pourquoi l’extrême droite allemande ne fait pas peur à Netanyahu (Philippe Pernot)

10 Octobre 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Europe, #Allemagne, #Antisémitisme et négationnisme, #Israël et le sionisme

Alexander Gauland, le président de l'AfD (parti d'extrême droite allemand), a déclenché une polémique dès son premier jour en tant qu'élu au Parlement, au lendemain des législatives du 24 septembre dernier. Se voulant rassurant vis-à-vis de la communauté juive allemande, il a déclaré, lors d'une conférence de presse : « Bien sûr que nous nous tenons aux côtés d'Israël », avant de critiquer, de manière voilée, le lien fort qui unit les deux pays. « Si la sécurité d'Israël fait partie de notre raison d'État, nous devrons être prêts à envoyer des troupes pour défendre l'État juif (...), et ça, je ne le sens pas », a-t-il dit.

Alors que l'Allemagne et Israël connaissent une relation particulièrement solide et proche, cette annonce du chef de l'AfD a fait l'effet d'une bombe. Un élu Vert, Volker Beck, l'a qualifiée de « choquante » sur Twitter, affirmant que « le droit d'exister et de sécurité d'Israël ne devrait pas être sujet à débat ». Alors que cette position est partagée par la majorité des citoyens allemands et de la sphère politique, M. Gauland a été critiqué jusqu'au sein de son propre parti. Marcus Pretzell, chef de l'AfD en Rhénanie-Westphalie, a répondu à son supérieur que « le droit à l'existence d'Israël appartient sans aucun doute à la raison d'État allemande, il n'y a pas d'échappatoire à ce fait ».

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article