Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

1977 : le MRAP change de nom

1 Mars 2011 , Rédigé par Repères antiracistes Publié dans #MRAP

Régulièrement, des gens mal intentionnées ou mal informés reprochent au MRAP d'avoir abandonné la lutte contre l'antisémitisme. Le prétexte en est le changement de signification de son signe, intervenu en 1977. Les raisons de ce changement ont été exposées par Albert Lévy, à l'époque secrétaire général, dans la revue du MRAp, droit et liberté • n° 364-365 • décembre 1977 - janvier 1978. Leur simple lecture montre qu'il n'a pas eu abandon de la lutte contre l'antisémitisme.

 

Le titre du m.r.a.p.

Mouvement contre le Racisme l‘Antisémitisme et pour la Paix : depuis longtemps déjà, une discussion est engagée sur l’appellation du m.r.a.p. Elle s’est approfondie pendant la préparation du congrès (1). Au congrès même. Pierre Paraf, dans son allocution d’ouverture, et Albert Lévy. dans le rapport du Bureau National, ont posé ce problème dans la perspective actuelle du développement du Mouvement. Une commission en a débattu, et un vote est intervenu.

 De quoi s’agit-il ?

albertlevy.jpg Au plan de la logique. la juxtaposition des mots racisme et antisémitisme, dans le titre actuel du m.r.a.p.. apparaît anormale. L’antisémitisme est un aspect du racisme, comme le sont également la xénophobie, le racisme anti-arabe, le racisme contre les noirs (avec une forme particulière l’apartheid), le racisme anti-Gitan, etc... Le fait d’établir une équivalence entre le contenant et un des contenuspeut donner l’impression que l’on écarte ou minimise a lutte contre les autres aspects du racisme. Et comme on ne peut énumérer dans le titre toutes les catégories visées par le même phénomène, ne vaut-il pas mieux s’en tenir au terme général de racisme qui les englobe toutes ?

 Cette formule correspond aux conceptions que le mrap. a toujours défendues sur la liaison entre tous les racismes et la nécessité de mener contre tous un seul et même combat. Elle correspond à l’évolution des mots et des faits. aux études des sociologues. aux textes de [‘O.N.U.. ainsi qu’à la «loi relative à la lutte contre le racisme », du 1er juillet 1972, qui concerne les discriminations et provocations à la haine fondées sur la race, l’ethnie, la religion, et la nationalité.

 Le titre actuel reflète la situation qui existait lors de la fondation du m.ra.p. en 1949. au lendemain de la guerre. L’antisémitisme était l’aspect du racisme auquel l’opinion était le plus sensible; c’est l’introduction du mot racisme qui représentait alors une volonté d’élargissement. Aujourd’hui, au contraire, surtout pour les personnes qui ignorent le m.r.a.p. et son action tous azimuts, cette juxtaposition fait problème.

 Pourtant. ceux qui préconisent son maintien, sont guidés par la crainte que la suppression du mot antisémitismesoit interprétée comme un abandon de la lutte contre cet aspect du racisme, ou même entraîne un ralentissement de l’action dans ce domaine. Certains estiment que racisme et antisémitisme sont deux phénomènes différentset que le premier terme ne saurait inclure le second Par ailleurs, l’accord est total pour conserver les initiales m.r.ap., universellement connues. Aussi, une autre modification a été conçue remplacer le mot paix, par amitié entre les peuples.

 Tous les membres du m.r.ap. sont évidemment attachés fondamentalement à la paix. Car, sans elle, la lutte antiraciste est privée de perspective. Toutefois, l’expression proposée indique peut-être avec plus de précision la vocation et la spécificité du Mouvement. Elle peut concerner aussi bien les hommes que séparent des frontières que ceux, dans un pays comme la France. que les migrations ont fait se rencontrer. Elle appelle aux contacts, aux échanges pour une meilleure connaissance réciproque des hommes et des peuples

 Le vote, au congrès, a donné les résultats suivants : pour le changement de titre 75%; contre 21 %; abstentions 4%. 14 variantes diverses ont été suggérées pour le nouveau titre, mais parmi les partisans du changement, plus de 90% se sont prononcés pour le titre Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples.

 Parallèlement les statuts du m.r.a.p ont été précisés, pour bien faire apparaître que le mot racismefigurant dans le nouveau titre couvre toutes les formes de racisme, quelles qu’en soient les victimes.

 Après le vote, cependant, le congrès a estimé nécessaire de ne pas procéder au changement de façon hâtive. Le nouveau Bureau National a pour mandat de poursuivre l’information et la consultation auprès de tous les adhérents. C’est au bout de plusieurs mois que le Comité National prendra des dispositions pour faire connaître et rendre effectif le nouveau titre. Dans l’immédiat tous les adhérents, tous les lecteurs de droit et liberté qui le souhaitent peuvent faire parvenir leur point de vue à leurs comités locaux ou au Secrétariat national du m.r.a.p

Partager cet article

Commenter cet article