Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

AG 2014 du MRAP. Résolutions sur le racisme anti-blanc (2/4)

1 Juillet 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #"Racisme anti-blanc", #MRAP, #Repères, #MRAP expressions plurielles

Motion du Comité local de Strasbourg pour l’AG nationale du MRAP du 21 juin 2014 

adoptée à l’unanimité lors de son assemblée générale du 5 mai 2014.

 

"Question de conformité relative aux Statuts

de la notion de Racisme anti-blanc"

 

La notion de racisme anti-blanc n'est-t-elle pas dissonante par rapport à l'objet du MRAP et aux textes auxquels il se réfère dans ses Statuts?

 

Les Statuts nationaux du MRAP stipulent que "Le MRAP est une association laïque qui a pour objet de lutter contre le racisme" (Art. 1er)

 

D'autre part, les Statuts se réfèrent à plusieurs déclarations et conventions internationales relatives aux droits de l'homme (Art. 2). Ces déclarations et conventions, à notre connaissance, ne mentionnent, à aucun moment, le racisme anti-blanc.

 

Sur quoi les "partisans" de cette notion se sont-ils fondés pour remettre à jour cette notion, mise en avant auparavant par l'extrême droite ?

 

Cette notion introduit une quasi symétrie entre dominants et dominés.

Mouloud Aounit ne rappelait-il pas, lors de son discours au Congrès du MRAP de 2012, qu'au siècle dernier le "carburant idéologique" de l'extrême droite était l'antisémitisme. "Aujourd'hui l'islamophobie joue un rôle identique".

Le racisme anti-blanc n'est-il pas aujourd'hui bien amalgamé par l'extrême droite et une partie de la droite classique pour stigmatiser les populations issues de l'immigration contemporaine?

 

Cette notion de racisme anti-blanc ne risque-t-elle pas de fragiliser la cohésion sociale, le vivre ensemble, et, dans une certaine mesure, le sentiment d'appartenance aux valeurs et aux principes de la République?

 

En donnant consistance à cette notion de racisme anti-blanc, celle-ci ne risque-t-elle pas d'être, un jour, intégrée dans le dispositif législatif et conventionnel au niveau national et international? Serait-ce l'intention du MRAP?

 

Enfin, quelles que soient les précautions d'usage employées autour de cette notion par les instances du MRAP, celle-ci ne risque-t-elle pas de leur échapper, et de se muer en un "monstre" dans lequel plus personne ne voudra se reconnaître après coup, sauf le Front national, et certains partisans de l'idéologie essentialiste ainsi que du « choc des civilisations »?

 

Le comité local de Strasbourg du MRAP se prononce pour la suppression de la notion de racisme anti-blanc.


 

Soumise au vote, cette motion n' a pas été adoptée

Partager cet article

Commenter cet article