Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Analyse: Au sein du mouvement anti-soulèvement en Syrie (IRIN)

28 Février 2012 , Rédigé par Revue de web Publié dans #Syrie, #Proche et Moyen-Orient

 


nouvelles et analyses humanitaires

Un service du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies

 

BEYROUTH, 27 février 2012 (IRIN) - A Alep, la capitale commerciale syrienne, des affiches disséminées dans toute la ville parlent d’une communauté qui jusqu’à récemment, ne s’est guère fait entendre durant les violents événements de cette dernière année.

Ces affichent affirment que l’opposition à l’Intifada, c’est-à-dire la rébellion, ne signifie pas nécessairement un soutien au régime.

Cette objection ressemble à cet épisode de juillet dernier à Damas, la capitale, où les chrétiens, qui n’avaient pas jusqu’alors rejoint en masse le mouvement de protestation, ont couvert les murs du quartier de Bab Tuma avec des affiches dénonçant les « cérémonies du vendredi » menées par des fidèles au régime ; ces célébrations avaient lieu tandis que des agents de sécurité et des civils se faisaient tuer.

Depuis mars 2011, ce qui avait commencé par des manifestations pacifiques contre le président Bachar al-Assad s’est transformé de plus en plus en une rébellion armée.

De nombreux Syriens, dont des dissidents, sont opposés au soulèvement qui dure depuis presque un an, non pas parce qu’ils soutiennent M. al-Assad qui a été accusé par le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme d’avoir, en réprimant les manifestants, commis des crimes contre l’humanité, mais parce qu’ils craignent pour l’avenir de leur pays si le président n’était plus là. 

 

 

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article