Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Anniversaire du soulèvement à Bahreïn contre le gouvernement Al Khalifa (Collectif de militants du MRAP)

14 Février 2012 , Rédigé par Collectif de militants du MRAP Publié dans #Proche et Moyen-Orient, #Bahreïn, #Arabie Saoudite, #MRAP expressions plurielles

Communiqué collectif de militants du MRAP

Anniversaire du soulèvement à Bahreïn contre le gouvernement Al Khalifa

Le 14 février 2011 dans le sillage des événements de Tunisie et d’Egypte éclatait un soulèvement au Bahreïn qui allait être noyé dans un bain de sang par les autorités du pays avec le concours des forces armées de l’Arabie Saoudite. Cette contestation du régime, l’un des plus corrompus du Golfe, allait donner lieu à une répression féroce exercée contre la population à majorité chiite -sous une dynastie sunnite- suspectée de par son appartenance confessionnelle de faire le jeu de l’Iran, considéré par les monarchies du Golfe comme leur principal ennemi.

http://www.aloufok.net/IMG/arton6701.png

Déjà en 2011 ni la répression terrible ni les procès qui ont suivi le soulèvement n’avaient fait la une des médias et aujourd’hui date du premier anniversaire de ce soulèvement, aucun écho n’est donné à cet événement.

Le refus des visas pour les journalistes, tout comme l’expulsion des reporters déjà sur place pour couvrir cet anniversaire – le blocage des sites Internet et réseaux sociaux relayant, la contestation, les atteintes au droit à l’information et les agressions contre les journalistes, fréquentes depuis un an, n’émeuvent guère l’opinion publique en France et dans le monde qui est tenue dans l’ignorance de ce qui se passe dans cette monarchie alliée de l’Arabie Saoudite. Pourtant ce premier anniversaire provoque déjà une vive tension dans le pays, les arrestations préventives et le déploiement massif des forces de sécurité cherchant à empêcher les milliers de Bahreïnis de participer à cet événement.

Les événements dramatiques de Syrie ne peuvent expliquer ce manque évident d’intérêt alors même que ce qui se passe en Tunisie ou en Egypte continue à être traité par les médias et à provoquer réactions, prises de position et commentaires.

Le fait que le Bahreïn  abrite le QG de la Vème flotte américaine, qu’il fasse partie du Conseil de coopération du Golfe explique sans aucun doute la discrétion avec laquelle les médias ici traitent d’événements qui peuvent mettre en cause les intérêts directs  des pays occidentaux et ceux de leurs alliés dans la région.

§         Les revendications à la démocratie du peuple bahreïni sont autant à prendre en compte que celles de n’importe quels autres peuples ou citoyens du monde.

§         Il faut que cesse cette émotion  à géométrie variable,

§         il faut que cessent ces soutiens sélectifs.

§           Tous les peuples en lutte pour la démocratie ont droit à un égal soutien sous peine de dévaloriser et de décrédibiliser toute campagne de solidarité.

 

Le 14 février 2012

Partager cet article

Commenter cet article