Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Appel à une nouvelle journée de la Terre (GUPS)

8 Mars 2012 , Rédigé par Repères antiracistes Publié dans #Palestine Solidarité en France

Appel à une nouvelle Journée de la Terre


Paris le 04.03.2012
gupsAlors qu’en Palestine, AlQods - Jérusalem et ses monuments sont pris pour cibles par les colons, que les prisonniers palestiniens dans les geôles de l’occupant en sont à leur 3ème mouvement de grève de la faim depuis l’automne, que les Palestiniens cantonnés derrière le mur tombent sous les balles de l’occupant, nous faisons face en France à une collaboration de plus en plus explicite, qui censure les évènements universitaires et débats publics sur la Palestine…


Le nettoyage ethnique des Palestiniens et l’annexion des terres de notre pays continuent :


Depuis 1967 et l’occupation de notre capitale par les forces sionistes, AlQods-Jérusalem et ses habitants palestiniens sont victimes de la stratégie d’expansion colonialiste. La colonisation forcenée et continue de la ville et des quartiers alentours a des conséquences dramatiques pour la population locale :


Les colons, appuyés par l’armée sioniste, occupent maisons et quartiers palestiniens, terrorisent les familles pendant des mois et finissent par les expulser par la force des armes comme à Shaykh Jarah et Silwan. Le coeur de la vieille ville d’AlQods-Jérusalem est le théâtre des mêmes évènements. Les habitants palestiniens de la ville sainte subissent également les humiliations quotidiennes des colons qui se promènent armés ; lors des fêtes juives, tous les magasins doivent être fermés, et les maqdisiyin/habitants d’ AlQods sont sous couvre-feu, et le même scénario se produit dans toutes les villes et villages colonisés et occupés (Akka, Yafa, Haïfa…). Et tous les jours, les hommes de moins de 50 ans sont interdits d’aller prier à la mosquée Al Aqsa, 3ème lieu saint de l’Islam.


L’esplanade des Mosquées, symbole de l’histoire arabo-musulmane d’AlQods, reste un obstacle à la propagande sioniste dont l’objectif est d’effacer cette identité de la ville sainte.


Après une première et vaine tentative de pénétrer sur l’esplanade le 12 février dernier, de nouveaux affrontements ont eu lieu dimanche 19 et vendredi 24 février sur l’esplanade. Au check-point de Qalandia, un des points de passage de la Cisjordanie vers AlQods-Jérusalem, les forces d’occupation ont abattu un jeune homme parmi les manifestants qui souhaitaient se rendre à la Mosquée alAqsa pour la prière du vendredi.

 


La cause des prisonniers palestiniens a été elle aussi au coeur de l’actualité. La stratégie sioniste de détention administrative et d’emprisonnement systématique des palestiniens vise à réduire à néant toute volonté de résistance, d’isoler les palestiniens ayant une activité politique, de donner des exemples de ce qui les attend aux enfants et aux plus grands qui auraient la mauvaise idée de protester contre le puissant occupant....


Khader Adnan a combattu pour sa liberté, pour notre dignité. En refusant de se nourrir pendant 66 jours, il a pu s’assurer que sa détention administrative, sans inculpation, soit dénoncée aux yeux du monde entier. Aujourd’hui, Hana Shalabi qui en est à son 18ème jour de grève de la faim, est prête à sacrifier sa vie pour être considérée comme un être humain digne de respect, pour protester contre les tortures, les conditions d'arrestation et de détention… Hana Shalabi a été arrêtée le 16 février 2012, alors qu’elle avait déjà passé quatre ans dans les geôles sionistes dont deux ans en détention administrative. Rendue à la liberté le 18 Octobre, elle n’a pu profiter de sa liberté que durant quatre mois.


Les détentions administratives, sans inculpation claire, de Khader Adnan, de Hana Shalabi et des 309 autres prisonniers dans cette situation, sont représentatives de la politique d’occupation.


La famille de Hana s’est mise en grève ouverte, et de nombreux prisonniers ont de nouveau entamé une grève de la faim, pour dénoncer les mauvais traitements et tortures qu’on leur inflige.
Pour dénoncer ce qui se déroule de l’autre côté de la Méditerranée, dans notre pays, des conférences ont été organisées dans plusieurs viles de France. A Paris, Lille, Lyon, ces évènements ont été annulés voire explicitement interdits, les organisateurs et intervenants se sont vus interdire les lieux prévus pour ces débats. La menace à l’ordre public a été brandie par courrier officiel de la part de l’officine sioniste « CRIF » (Conseil Représentatif des Institutions juives de France), les directeurs d’université se sont exécutés, jusqu’à fermer les portes de leurs établissements comme à Paris 8.


Nous ne nous tairons pas, si la rue est le seul lieu d’expression des peuples avides de reconquérir leurs droits, c’est dans la rue que nous nous exprimerons.


Rejoignez les Étudiants de la
GUPS-Union Générale des Étudiants de Palestine,
RASSEMBLEMENT
SAMEDI 10 MARS 2012
DE 16H à 18H
Au ROND POINT DES CHAMPS ELYSEES
METRO FRANKLIN ROOSEVELT


L’Union générale des Etudiants de Palestine revendique :
● le droit au retour de tous les réfugiés expulsés depuis 1948 sur leur terre et dans leurs foyers d’origine
● le droit à l’instauration d’un Etat souverain et indépendant avec AlQods pour Capitale
● le démantèlement de toutes les colonies israéliennes et du Mur d’annexion
● la fin de la politique d’apartheid contre notre peuple
● la libération de tous les prisonniers palestiniens des prisons de l’occupation
● le suivi de la campagne BDS – Boycott, Désinvestissement, Sanctions – contre l’Etat d’Israël puisqu’il ne respecte pas ses obligations.
Suivez nos informations : www.gups-france.org
Et sur Facebook : Gups France

Partager cet article

Commenter cet article