Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Avis de tempête sur la dissidence

19 Novembre 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Soral, #Dieudonné

quartiers-libres-logo-only

Le long naufrage de la galaxie soralienne

Voilà plus de 10 ans que Soral, aux ordres du FN s’est mis à draguer et a recruter dans les quartiers populaires. Ce travail n’a été possible qu’en raison du talent de Dieudonné qui a accepté de se mettre au service de ce projet politique. Un travail énorme de propagande a été réalisé sous la houlette de ce binôme. De nombreux acteurs ou habitants des quartiers populaires ont été à un moment ou à un autre dans les sphères d’influences de cette nébuleuse. Au-delà des divergences politiques fondamentales qui nous oppose a cet univers, nous n’avons cessé de mettre aussi en avant les divergences de forme  que nous avons avec ce milieu. Nous avons longuement expliqué et démontré que les rois de la dissidence étaient avant tout des petits entrepreneurs bien à l’aise avec la morale du système capitaliste qu’ils prétendent combattre. Cette morale du capitalisme qui consiste à « prendre tout, tout de suite », souvent pour sa gueule au détriment de l’intérêt de commun. C’est ainsi que nous avons souvent relevé cette capacité qu’ont « Alain et Dieudonné » à militer sur le net en proposant toujours comme acte ultime de révolte de remplir leur compte en banque .


À part les témoins de Jéhovah on n’avait alors jamais vu dans nos quartiers des équipes aussi douées pour nous soutirer de l’argent sans jamais résoudre un seul de nos problèmes concrets. Les témoins de Jéhovah nous vendent une protection spirituelle contre les démons, Dieudo et Soral nous vendent la solution (finale ?) contre la mainmise des Juifs, des francs-maçons et autres Illuminatis. Dans les deux cas, ce sont des combats contre des adversaires imaginaires qui n’ont pour but que de générer un bizness lucratif.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article