Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Brétigny: la marche en mémoire des internés de Linas-Montlhéry aura lieu le 30 novembre

13 Novembre 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Tsiganes et voyageurs, #Informations militantes, #Mémoire Seconde guerre mondiale

depeche-tsiganeBrétigny: la marche en mémoire des internés de Linas-Montlhéry aura lieu le 30 novembre

La désormais traditionnelle marche en mémoire des internés du camp de Linas-Montlhéry (Essonne) aura lieu le dimanche 30 novembre, a-t’on appris auprès des organisateurs.
Cette marche a lieu depuis 2010. Elle a pris plusieurs formes devant la difficulté à obtenir les autorisations nécessaires pour avoir accès au site, considéré comme « stratégique ». Initialement la marche avait eu lieu de la gare de Brétigny, où les quelque 200 internés arrivèrent le 27 novembre 2010 épuisés et affamés avant d’être obligés de marcher sous les coups des policiers français jusqu’à la colline isolée sur laquelle se trouve l’autodrome de Linas-Montlhéry. Puis l’année suivante, il s’agissait de faire une « Dé-marche » en suivant le trajet inverse des familles persécutées en 1940, de Brétigny jusqu’au camp. Et enfin la marche a eu lieu ces dernières années de chez Raymond Gurême, 89 ans, rescapé de ce camp, jusqu’à la gare de Brétigny devant laquelle se trouve désormais une stèle portant le nom des familles de « nomades » et « forains » emprisonnés arbitrairement dans ce camp qui resta en activité jusqu’en 1942.
Les internés furent ensuite transférés à Mulsanne (Sarthe), puis Montreuil-Bellay. Certains s’échappèrent, comme Raymond Gurême. D’autres furent pris dans le nord de la France ou en Belgique et déportés vers les camps de la mort.
Cette année la marche partira également de chez M. Raymond Gurême, 14 chemin St Michel, à Saint-Germain-les-Arpajon, vers 13H30. La seule chose susceptible de changer la donne serait que la municipalité concernée accepte la pose d’une plaque à proximité du camp.
Cette édition de la marche mémorielle prend un relief particulier après les violences dont M. Gurême accuse la police et la plainte qu’il a déposée dans ce cadre. Cette affaire a déclenché l’indignation non seulement en France mais à travers le monde et à un très haut niveau. De nombreuses personnes ont manifesté le désir de participer à la marche 2014 en signe de soutien à M. Gurême.

Isabelle Ligner

Source

Partager cet article

Commenter cet article