Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Chroniques d’Israël : Alon-Lee, « c’est à nous de faire revivre la gauche israélienne »

11 Mars 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Israël et le sionisme

A l’heure où j’écris ces lignes, je connais le résultat des élections législatives israéliennes. Je me souviens, en me baladant au hasard des rues dans Tel-Aviv (la meilleure manière de découvrir vraiment une métropole), avoir eu deux remarques. La première, c’est que Tel-Aviv est une ville assez sympa, très jeune, très active, peu importe l’heure de la nuit, c’est animée. Et comme toutes les grandes agglomérations, Tel-Aviv a ses quartiers riches, et ses quartiers pauvres. Dans le Nord de la ville, on trouve l’Université, d’immenses parcs, et de jolis quartiers huppés. Dans le Sud, c’est un autre visage. A l’Ouest, Jaffa est le cœur de la vieille ville arabe, à l’Est, des quartiers assez délabrés peuplés très majoritairement de Falashas, les juifs d’Éthiopie.

1232816_campaign-banners-depicting-israel-s-prime-minister-netanyahu-are-seen-after-activists-draped-them-on-walls-surrounding-jerusalem-s-old-cityAffiches de Netanyahu sur la muraille de la vieille ville de Jérusalem

 

Ma deuxième remarque, c’est l’importante campagne que mène Benyamin Netanyahu, le premier ministre sortant. La ville est couverte d’immenses affiches publicitaires à l’effigie de son parti. L’extrême droite (pas celle de Netanyahu, l’autre), est aussi assez présente. Le portrait d’Ovadia Yossef, ce charmant rabbin séfarade (terme désignant les juifs issus de la péninsule ibérique qui, après l’expulsion de 1492, s’exilèrent au Maghreb, dans les Balkans, en Grèce et en Turquie), chef spirituel du parti religieux Shass, est présent sur de nombreux autobus. Il compare les palestiniens à des serpents, et juge que les non-juifs ne sont « nés que pour servir » les juifs. En 2001, il a appelé à l’annihilation des Arabes, puis récemment, à l’anéantissement de l’Iran. Les autres partis de gauche ? Quasi invisible ! Du coup, j’envoie un mail aux jeunes d’Hadash pour savoir où ils se trouvent ! Hadash est une coalition juive-arabe de gauche se revendiquant antisioniste, regroupant notamment le Parti Communiste israélien.

Le lendemain, j’arrive en début d’après-midi à l’angle des rues Ben Tsiyon et King George, et aperçois un groupe de jeunes, affublés de t-shirts rouges, distribuant des tracts. C’est le cœur de Tel-Aviv, des avenues aux trottoirs larges et truffés de bars branchés. J’ai rendez-vous avec Alon-Lee Green, 25 ans et leader des jeunes d’Hadash. Il fut l’un des meneurs du mouvement des Indignés israéliens qui a réuni jusqu’à 500 000 personnes dans les rues. Il m’emmène dans un petit troquet, au calme.

 

Lire la suite du témoignage sur le blog Visceral

Partager cet article

Commenter cet article