Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Conférence de Geneviève Coudrais à La Rochelle

10 Avril 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine Solidarité en France

Compte rendu de la conférence donnée par Geneviève Coudrais à La Rochelle le 5 avril 2013.

Ce texte a été revu et complété par Geneviève Coudrais.

 

 

GENEVIEVE COUDRAIS À LA ROCHELLE

Ancienne avocate 

Juriste au tribunal Russel pour la Palestine


Le tribunal Russel est un tribunal d'opinion fondé par Bertrand Russel et Jean-Paul Sartre en novembre 1965 contre les crimes commis pendant la guerre du Viêt-Nam.

Le tribunal Russel pour la Palestine, en 2009, est crée sur le modèle du Tribunal Russel et il fonde son action sur le Droit International et en particulier sur l'Avis de la Cour Internationale de Justice et les résolutions de l'ONU. Il est composé de personnalités internationales reconnues pour leur intégrité, présidé par Stéphane Hessel.


Ses travaux se sont faits sous différentes sessions :


- 1ère session à Barcelone (1, 2 et 3 mars 2010) où le Tribunal a examiné la responsabilité de l'Union Européenne et ses  Etats membres


- 2ème session à Londres (20 novembre 2012) où le tribunal a dénoncé la complicité des multinationales et des entreprises qui collaborent à la colonisation, à la cosntruction du mur et avec l'armée. Il a, par la suite, appuyé l'appel au boycott désinvestissement et sanctions. .


- 3ème session au Cap (5 et 7 novembre 2011) « crime d'apartheid » où le tribunal a rappelé la notion juridique de l'Apartheid et a constaté que ce crime était constitué à la charge de l'État d'Israël.


- 4ème session à New York (6, 7, 8 octobre 2012) où le tribunal a analysé et dénoncé la complicité des États-Unis et celle des Nations Unies.


- Session finale à Bruxelles (16 et 17 mars 2013) où le tribunal a fait une synthèse des différentes audiences et un hommage à Stéphane Hessel.

 

Conference-5-avril-1.jpg

 

                            Geneviève Coudrais (Ph. A. Tatou)


Vendredi 05 avril 2013 à la salle de l'arsenal, Geneviève Coudrais a animé une conférence-débat sur le tribunal Russel pour la Palestine. Elle a participé à plusieurs sessions mais vendredi soir, elle est intervenue sur l'assemblée présidée par Stéphane Hessel, qui s'est déroulée au Cap (Afrique du Sud) dans une chapelle, lieu symbolique, qui servait de refuge quand le bulldozer détruisait les maisons des noirs. 

Geneviève a rappelé que l'archevêque Desmond Tutu  avait ouvert la session en disant notamment « en allant en Palestine, je ne pensais pas revivre ce que j'ai vécu  en Afrique du Sud ». Elle a ensuite cité les membres du jury.


Comment un petit État comme Israël, pas plus grand que la Belgique, avec 10 millions d'habitants, peut-il maintenir depuis tant d'années l'occupation et la colonisation de la Palestine ?.. Tout en se moquant des nombreuses résolutions de l'Onu qui le condamnent ! Et sans oublier les violations des droits de l'homme. 


La réponse tient dans la responsabilité des États mais aussi de l'Europe, et des entreprises qui sont complices de cette occupation. Le tribunal Russel a examiné la responsabilité des Etats à Barcelone et des entreprises à Londres. Les États sont restés sourds. Quant aux entreprises (qui sont très peu contrôlées  et protégées par un droit commercial qui change selon le pays), elles sont tout de même sensibles à l'opinion publique comme l'ont montré les réactions de Véolia et de Dexia.

Conference-5-avril-2.jpg

 

                 Photo : A. Tatou

La troisième séance a été consacrée à l'apartheid.


Apartheid qui veut dire séparation, mot utilisé pour désigner la politique d'Etat officielle de discrimination raciale menée en Afrique du Sud (1948 à 1994). Convention 1965 signée par Israël.

Geneviève Coudrais, qui croyais connaître l'apartheid en Afrique du Sud, a dit avoir ressenti la même émotion, lors de son court séjour en Afrique du Sud, en rencontrant des victimes de l'apartheid, que la première fois qu'elle s'était trouvée au "pied du mur" de séparation en Palestine.


Le tribunal a déterminé si les pratiques d'Israël à l'égard du peuple palestinien pouvaient être qualifiées de régime d'apartheid et il s'est penché sur la question de persécution. Il a rappelé la définition qui en est donnée par la convention internationale sur l'élimination et la répression du crime d'apartheid de 1973..


Le tribunal Russel a conclu qu'Israël soumet le peuple palestinien à un régime d'apartheid en vertu du Droit International. Il se manifeste sous une intensité et des formes variables à l'encontre de différentes catégories de palestiniens selon leur lieu d'habitation.


En Israël, le système de ségrégation est masqué. Par exemple, beaucoup de droits (à l'emploi, certains cours à l'Université, etc.) dépendent de l'accomplissement du service militaire auquel les Palestiniens ne sont pas appelés et qu'ils ne souhaitent d'ailleurs pas faire ! 

 

ISRAEL, TOUT SAUF UNE DEMOCRATIE


Geneviève nous a expliqué qu'il n'y a pas de nationalité israélienne mais seulement une citoyenneté israélienne, pour tous. Il existe une nationalité juive (pour les Juifs du monde entier) et par conséquent, même si les Palestiniens disposent du droit de vote, ils ne participent pas réellement à la démocratie, beaucoup des droits attachés à celle-ci dépendant de la nationalité juive.

Conclusion : des vœoeux « pieux » (arrêt des colonies, de la ségrégation,…)

Soutien à la campagne BDS

Appel à la population civile qui doit faire pression sur les gouvernements.

L'ONU a repris le terme d'apartheid, déclaré par le tribunal Russel pour la Palestine. La Palestine peut avoir le statut de Rome depuis qu'elle est observatrice à l'ONU.

Dans les recommandations du tribunal Russel, devant la cour pénale, il soutiendra les Palestiniens s'ils saisissent le tribunal international.

Obama a demandé à Mahmoud Abbas de ne pas saisir la Cour Pénale, faute de quoi il se verrait couper les vivres.

William Bourdin, avocat, expert convoqué à Londres a déclaré « Israël est l'un des pays le plus irresponsable de la planète du point de vue juridique et il dispose du bouclier absolu qu'est le droit de veto ».

Depuis la session au Cap, une session aux Etats-Unis : 43 vétos au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Le tribunal Russel souhaite le retrait de veto.

 

Apartheid3.jpg

 

SAINT-JEAN-D'ACRE VILLE JUMELEE AVEC LA ROCHELLE


Geneviève Coudrais nous a parlé de Saint Jean d'Acre, ville israélienne, dont 28% de la population est palestinienne, avec laquelle La Rochelle est jumelée.  En  mai 1948, « des germes de la tiphoïde ont été injectés dans les eaux des sources alimentant Acre, créant une épidémie et affaiblissant la population,  ce qui a tué 70 Palestiniens ». Et d'ajouter, «  De nos jours leur situation n'est pas à envier, ils subissent humiliations, discriminations et expropriations ». Geneviève a conclu, « L'apartheid est depuis longtemps pratiquée à Saint Jean d'Acre (AKKO) ».

Visiblement les personnes présentes sont restées émues et sans voix devant ce témoignage bouleversant.

                                                                            La Rochelle le 6/04/2013

                                                                             Abdelouahed TATOU

Partager cet article

Commenter cet article