Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Congrès du MRAP 2012 : motion rejetée (6/8) sur la laïcité

5 Avril 2012 , Rédigé par Webmestre Publié dans #MRAP, #Laïcité, #Islamophobie

Laïcité/ Islamophobie


Si l’on ne peut que se réjouir de voir que le MRAP reconnaît à part entière l’islamophobie comme une forme de racisme (croissante), il est étonnant qu’aucune analyse n’apparaisse notamment au niveau de la laïcité et de ses rapports avec l’islamophobie.


Tout d’abord, il est nécessaire de souligner un certain dévoiement de la laïcité. La loi de 1905 était une loi de progrès et de rassemblement et non une loi rétrograde de fermeture et d’exclusion. Ainsi, la droite a confisqué la laïcité, en a fait une loi répressive. En effet, la loi de 1905 assure la liberté de conscience, de religion, et garantit le libre exercice des cultes pour toutes les religions, sauf entrave à l’ordre public.


De plus, le libre exercice du culte ne se limite pas du tout (loi de 1905) à la sphère privée. La liberté d’expression peut s’exercer dans la rue, sauf atteinte à l’ordre public. L’espace public est neutre, ce qui permet au public, aux usagers, aux citoyens de ne pas être neutres.


Autre dévoiement : l’État ne reconnaît, ni ne subventionne aucun culte. L’État et ses agents seuls sont astreints à la neutralité, les usagers pas du tout. Ces dévoiements de la loi de 1905 ont mis mal à l’aise la gauche et l’ont divisée sur la question de la laïcité.


Quel est le but de toutes ces manœuvres ? Instrumentaliser la laïcité, se servir de la loi de 1905 détournée pour stigmatiser les musulmans, en créant la peur de l’Islam. Les exemples foisonnent depuis le discours du Latran de Sarkozy (décembre 2007) incitant à « valoriser les racines essentiellement chrétiennes de la France », le débat sur la pseudo identité nationale (2009), le débat sur l’islam et la laïcité, rebaptisé débat sur la laïcité (2011), les propos de Guéant et autres sur les « civilisations inférieures » ou « qui ne se valent pas toutes » (2012), le « trop grand nombre de musulmans », les innombrables attaques dont certaines relayés par une grande partie de la gauche sur les prières de rue, la viande halal, les tentatives de mise à l’écart des mères avec foulard accompagnant les sorties scolaires, le projet de loi du Sénat pour étendre aux structures privées de la petite enfance l‘obligation de neutralité, ainsi qu’»aux assistantes maternelles à domicile (ce qui a créé un certain malaise), etc.


Tout cela a pour conséquence de créer un ennemi commun, le « musulman »ou la « musulmane », assimilé(e) à « l’immigré(e) » et de gagner des voix sur l’extrême droite ainsi que de faire passer à la trappe la crise économique et sociale.


Aussi pour combattre l’islamophobie, il faut passer par l’analyse de la confiscation de la laïcité et comprendre que cette « nouvelle loi » sert de paravent, de bonne conscience à l’islamophobie.


Le CL demande donc au MRAP de prendre ce paramètre en compte.


Dans cette perspective, le CL participe activement au collectif Mamans toutes égales et demande au MRAP national de développer beaucoup plus de prises de position et d’actions dans ce sens. Si l’on veut combattre efficacement l’islamophobie, on ne peut omettre le rôle de la laïcité.

 


Soumise au vote des délégués, cette motion n'a pas été adoptée.

Partager cet article

Commenter cet article