Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

De la droite décomplexée à la droite subversive (Jacques Leclercq)

28 Avril 2012 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite

Jacques Leclercq : De la droite décomplexée à la droite subversive. Dictionnaire 2010-2012.

 

leclercqdroitedécomplexéeJacques Leclercq n'est pas un politologue professionnel, il a un métier dans la « vraie vie » et est un chercheur passionné sur tout ce qui touche aux droites extrêmes. Il ne cherche pas à échafauder de grandes théories et de faire ensuite coller les faits avec ces théories. Il a effectué ce qu'en d'autres temps on aurait appelé un travail de bénédictin et les conclusions viennent tout naturellement au fil de la lecture.

Un premier ouvrage, parue en 2008, couvrait la période 1945-2007. Il y recensait aussi bien les poids lourds de l'extrême-droite (UDCA de Poujade, FN, etc.) que les éphémères groupuscules locaux. Un deuxième ouvrage couvrait la période 2005-2010. Celui-ci, paru avant le début de la campagne présidentielle, en est la suite logique.

Le fil directeur se dégage à sa lecture, qui montre une vision d'ensemble de l'auteur, qui ne limite pas, à juste titre, l'extrême-droite aux mouvements classés traditionnellement de ce côté. Les grandes familles idéologiques sont également bien identifiées :

  • identitaires

  • catholiques intégristes

  • nationaux révolutionnaires (rouges-bruns)

  • libertariens

  • fascistes

  • nazis

  • etc..

La taille des notices consacrées à chaque organisation est plus fonction des informations dont disposait l'auteur que de leur importance politique : 40 pages pour le Front national et plus de 20 pour le Bloc identitaire. Il y a une volonté très nette de citer le maximum de faits, de personnes.

Dans le radar du Jacques Leclercq, il y a aussi bien la « Ligue de défense juive » que le « Mouvement des damnés de l'impérialisme » de Kemi Seba, « Riposte laïque » que « Les Ogres » de Dieudonné M'Bala M'Bala. Le « Parti des Musulmans de France » de Latreche a disparu de son écran, et de la vie politique d'ailleurs.

La « Droite populaire » est mentionnée à juste titre, mais les mentions de « Debout la République » de Nicolas Dupont-Aignan et du Parti chrétien démocrate de Christine Boutin sont plus discutables, ou auraient gagné à être mieux expliquées.

Alors que le premier ouvrage de Jacques Leclercq ne connaissait que les revues « papier », le dernier mentionne de nombreux sites et blogs, sans toutefois, et c'est dommage, donner les URL exacts.

Les droites extrêmes connaissant les luttes de clans, de personnes, les recompositions diverses, un index alphabétique des personnes citées manque cruellement pour suivre les traces de certaines personnes.

Malgré ces défauts, le travail de Jacques Leclercq est un outil précieux que devraient connaître et utiliser tous les militants antiracistes et progressistes.

 

PS : L'auteur signale les critiques adressés par le MRAP à « Riposte laïque », mais en donnant l'ancienne dénomination.

Partager cet article

Commenter cet article