Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Dieudonné. La sinistre farce des quenelles (Mathieu Léonard)

18 Décembre 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Antisémitisme et négationnisme, #Dieudonné, #Extrême-droite

CQFD2.png

 

MDR. Dire qu’il y a des gens qui croient encore que Dieudonné est un comique, le « meilleur de sa génération » même, dont la provocation de trop lui vaut d’être ostracisé depuis une dizaine d’années aux marges du showbiz. Mais comment ne pas voir derrière ses mimiques l’expression achevée d’une dérive antisémite et homophobe [1] ?

Tout compte fait, Dieudo n’aura eu besoin de personne pour s’enfoncer dans son enfermement mental d’antisémite obsessionnel. Depuis 2004, il a eu néanmoins recours aux services de quelques éminences grises, refoulées hors du débat public, qui l’ont aiguillé vers l’irrémédiable : Serge Thion, ancien militant anticolonialiste passé à l’écurie négationniste [2], puis Robert Faurisson lui-même que Dieudonné fit monter sur scène et jouer dans ses sketches ; et bien sûr son mentor : Alain Soral, ancien ramasse-miettes des plateaux télé et écrivain ambitionnant le statut d’intellectuel, devenu gourou du site Égalité et réconciliation, qui, se réclamant de la « droite des valeurs et de la gauche du travail », n’en oublie pas moins sa particule pour animer des conférences de l’Action française. Ultime mauvaise fréquentation, cet été, Dieudo a pu pactiser avec Serge Ayoub, chef des nationalistes révolutionnaires, autour du cadavre de Clément Méric en concluant, rictus aux lèvres : « Nous avons un même ennemi. » Même pour des admirateurs un peu myopes, il est devenu impossible de ne pas constater que, sur la photo de famille, il n’y a que des fachos, des conspis et autres amoureux de régimes autoritaires – la Libye de feu-Khadafi, la Syrie de Bachar (dont l’ex-gudard Frédéric Chatillon est l’ambassadeur officieux) ou la Russie de Poutine [3]

 

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article