Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Dorsaf et Walid ont été relaxés !

9 Septembre 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Police Justice

Bonjour,

permis-de-tuer.jpgNous sommes heureu-se-s de partager avec vous cette bonne nouvelle : la cour d'appel d'Aix-en-Provence a relaxé Dorsaf et Walid.

Dorsaf et Walid comptent parmi les personnes à l'initiative du comité Vérité et Justice pour Abdelhakim Ajimi, formé à Grasse en mai 2008, suite à l'interpellation mortelle de Abdelhakim Ajimi.
En janvier 2012, deux policiers qui "assuraient la sécurité" au tribunal de Grasse, lors du procès des policiers coupables de la mort de Abdelhakim Ajimi, portent plainte contre eux pour "outrage à une personne dépositaire de l'autorité publique". Leur procès a lieu en juin 2013, le tribunal de Grasse les condamne à 4 mois de prison avec sursis et 300 euros chacunE de dommages et intérêts. Dorsaf et Walid font appel. Les juges de la cour d'appel d'Aix en Provence, les mêmes qui avaient confirmé les condamnations des 3 policiers coupables de la mort de Abdelhakim Ajimi, ont rendu leur jugement hier, qui vient annuler celui de Grasse : la relaxe pour Dorsaf et Walid !

Même si nous nous réjouissons de cette décision de justice, nous n'avons malheureusement rien gagné. Nous avons perdu du temps, de l'énergie et de l'argent à nous défendre contre des policiers qui attaquaient deux personnes phares du comité pour nous déstabiliser, pour nous faire payer le peu que nous avons gagné : des peines symboliques pour 3 policiers (sur les 7 comparaissant devant le tribunal) qui ont tué Abdelhakim Ajimi.

Pour autant, les revendications portées depuis 2008 par la famille Ajimi et le comité n'ont toujours pas abouti : les policiers reconnus coupables de la mort de Abdelhakim Ajimi n'ont pas été révoqués, ils sont toujours en poste à Grasse, et la clé d'étranglement qui a été fatale à Abdelhakim Ajimi est toujours enseignée dans les écoles de police et pratiquée par les policiers dans nos rues.

Notre combat se poursuit, avec vous !

Le comité Vérité et Justice pour Abdelhakim Ajimi
comite_hakim_ajimi at riseup.net


P.S. Vous pouvez retrouver la chronologie de la lutte de la famille Ajimi et du comité, avec un témoignage de Dorsaf Briki dans le livre Permis de tuer, Chronique de l'impunité policière, qui sort ce jeudi 11 septembre aux éditions Syllepse :
http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_25_iprod_611-permis-de-tuer.html

Partager cet article

Commenter cet article