Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Face au racisme ordinaire, la SNCF laisse faire (Michel Hajdenberg)

6 Septembre 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Racisme

Plusieurs salariés ont été victimes ces dernières années d'actes racistes voire discriminatoires au sein de l'entreprise, reconnus par la justice et le Défenseur des droits. La SNCF, elle, ne veut pas « s'auto-flageller ».

aire reconnaître des actes de racisme ordinaire est une gageure. Mais il y a peut-être pire pour les victimes : que le racisme soit constaté, sans que cela porte à conséquence ; comme si cela n’était pas si grave. Les membres du collectif SNCF Droit à la différence vivent cette expérience depuis plusieurs années. Plusieurs d’entre eux ont vu la justice leur donner raison. Mais leur employeur, la SNCF, une entreprise publique qui aime à afficher ses « valeurs humaines et éthiques », applique le service minimum dans ses sanctions.

Au départ, Alain Ngamukol est un homme isolé. Embauché en 2005 à l’antenne de Goussainville de la SUGE (brigade de surveillance générale), il est, dit-il, le seul Africain parmi les 40 agents sur place. Très vite, il est l’objet de remarques à vocation humoristique qui ne le font pas rire, comme : « Cela te fait quelle sensation de marcher avec des chaussures ? Si elles te gênent pour courir, n’hésite pas, tu les enlèves. » Ou : « Alors, ça te fait quoi de voir la neige pour la première fois ? » Des photos de Jean-Marie Le Pen customisé en Hitler sont affichées dans le vestiaire.

Lire la suite sur Mediapart

Partager cet article

Commenter cet article