Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

FN, racisme et inconséquences de la gauche (radicale) blanche (Madjid Messaoudene et Danièle Obono)

26 Juin 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Société française, #Extrême-droite, #Front national

Article complet sur Mediapart

 

Extrait :

Le mouvement de solidarité avec les sans-papiers – qui se trouve pourtant souvent constituer l’essentiel de l’activité dite « antiraciste » de la plupart de ces organisations – est à son plus bas niveau depuis des années. La campagne pour le droit de vote et d’éligibilité des résident-e-s étranger-e-s qui aurait pu et aurait dû être l’occasion d’initier une mobilisation citoyenne de masse a aussi été pour cette gauche radicale le grand rendez-vous à nouveau manqué avec trois à quatre générations de populations immigrées. La campagne contre le contrôle au faciès bénéficie à peine d’un soutien rhétorique et est pour l’essentiel restée confinée au réseau des associations, souvent constituées par et de jeunes afro-descendant-e-s issu-e-s des milieux populaires… Quant à la lutte contre l’islamophobie, devenue, sous couvert de « défense de la laïcité », l’une des formes les plus acceptables du racisme, elle est, soit superbement ignorée, soit l’objet de méfiances et de suspicions systématiques.

Plus fondamentalement, la gauche « de gauche » en France, qui reste très majoritairement blanche (mais aussi hétéro et mâle), n’a toujours pas fait sa révolution multiculturelle. Elle se montre réticente à reconnaître les positions de privilèges qui demeurent en son sein, des tribunes des meetings aux candidat-e-s en position éligibles en passant par les responsabilités de direction à peu près à tous les niveaux. Plutôt que de d’interroger et de déconstruire l’impensé colonial et postcolonial qui alimente ses préjugés et ses comportements racistes, elle préfère se laisser détourner par les « débats » fumeux autour du « communautarisme » et du « racisme anti-blancs ».

Partager cet article

Commenter cet article