Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Forum du 20 janvier 2012 à Grasse Intervention de Richard, membre du Comité de soutien à Hakim Ajimi

27 Janvier 2012 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Police Justice

Richard :

Comme vieux Grassois, je suis de ce quartier, j’ai vécu, j’ai joué avec des camarades calabrais, piémontais, plus tard de l’Andalousie espagnole et aujourd’hui je veux exprimer mon amitié à vous tous. Ce que je veux surtout dire, c’est qu’en tant que Grassois, j’accuse la ville de Grasse, j’accuse les dirigeants grassois, la mairie de Grasse. Je tiens à faire remarquer, et ce n’est pas anodin, que le jour de ce meurtre à Grasse, c’était la fête de la Rose (1) et le jour de la fête de la Rose, dans l’esprit de cette ville bourgeoise et insolente, il ne peut y avoir de débordements. Il y avait un a priori raciste parce que cette ville aussi est raciste. Ce n’est pas ma ville, ce n’est plus ma ville, et j’en appelle aux Grassois parce qu’il en va de l’honneur de ma ville, de notre ville. Cela a pu jouer comme une sorte de préméditation. Il y avait déjà délit de faciès. La Place du Jeu de Ballon doit être clean, c’est à dire que les Arabes restent dans leur Vieille Ville comme hier les Piémontais, les Espagnols ou les Calabrais.

Ce que je veux vous dire, c’est que vous, vous êtes la force, la richesse de Grasse. Hier avec le Piémont, c’était la fleur avec les ouvriers des parfumeries. Aujourd’hui, parce qu’il n’y a pas une villa ici qui n’ait été façonnée par ces ouvriers, ces travailleurs, ces maçons, tunisiens, algériens ou cap-verdiens, etc.

  1. La Fête de la Rose dans la capitale de la parfumerie qu’est Grasse est la fête de la fleur et non celle d’un parti politique. (ndlr)

(Propos recueillis par Y.M. & A.V.)

Partager cet article

Commenter cet article