Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

France-Italie-Libye : un trio d’affairistes sur le dos des migrants...(Survie)

6 Juillet 2011 , Rédigé par Repères antiracistes Publié dans #Étrangers et immigrés

Témoignage de Sara Prestianni, membre du réseau Migreurop qui compte 40 associations d’Europe, d’Afrique et du Moyen Orient ainsi qu’une trentaine de chercheurs et de militants. Migreurop étudie les impacts des politiques migratoires européennes dans l’espace européen et à l’extérieur, notamment la politique de sous-traitance de la gestion migratoire aux pays de transit des migrants.

Billets d’Afrique (BDA) : Quels sont les fondamentaux de la relation italo-libyenne ?

Sara Prestianni : Les relations entre l’Italie et la Libye ont commencé en 1911, par la colonisation de ce territoire sous contrôle ottoman qui se poursuit sous le gouvernement fasciste de Mussolini période de pacification violente, et s’achève en 1951. Cette colonisation a surtout permis à l’Italie de faire un pont avec l’Afrique, de montrer à la France et à l’Angleterre qu’elle avait aussi des colonies.

La relation économique entre les deux pays repose principalement sur le gaz et le pétrole. L’exploitation du pétrole commence à la fin de la colonisation. La grosse entreprise pétrolière d’Etat italienne, ENI, arrive sur le territoire libyen à la fin des années 1950. De l’exploitation de quelques puits de pétrole au départ, elle s’est développée au fil des ans, notamment en mer. ENI est actuellement le premier producteur étranger. Elle exporte vers l’Italie le quart de la production libyenne (plus de 500 000 équivalents barils de pétrole ou gaz produits par jour, dont 244 000 exportés vers la Botte), notamment via le gazoduc Greenstream passant sous le canal de Sicile et apporte 10% de la production de gaz du pays au territoire italien.

 

 

Lire la suite


Partager cet article

Commenter cet article