Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Hommage à Raymonde Étienne (Raymond Charbonneau, La Rochelle)

5 Juillet 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Expressions militantes, #Hommages

Raymonde Etienne

RAYMOND A RAYMONDE

 

« Jeudi noir » ce jeudi 27 juin, « jeudi noir » pour ses enfants et pour nous ses amis.

 

Un soldat attendit que sa mère somnolât

Pour ne plus résister et trop blessé mourir.

Raymonde n’attendit pas. Elle dormait épuisée.

Même elle n’attendit pas que mourût Mandela.

 

Rose comme l’est une rose nouvelle

Elle n’a plus respiré et c’est le point final

De sa vie pour autrui ici et par le monde.

 

Me faut-il pour vous tous vous exposer sa vie ?

Me faut-il pour reprendre ici tout ce que je lui dis

Pour son anniversaire en octobre dernier ?

 

Fille d’un marin pêcheur en plus syndicaliste,

Fille d’une mère morte trop tôt,

Jeune employée de la mairie pendant l’occupation nazie,

Epouse d’un cheminot, mère de deux enfants,

Quittant Marans pour La Rochelle

Toujours amis de Maingot imprimeurs militant,

Et partout à son tour dans le militantisme

Tout est contenu dans le nom Mouvement mondialiste anti-impérialiste

Mouvement, c’est-à-dire se bouger, agir, ici et ailleurs

Avec d’autres Français, avec des étrangers, d’ici et d’ailleurs.

Mondialiste. Litanie des pays : Espagne, Afrique noire et blanche, Algérie, Sahraouis, Nicaragua, Chili, Viêtnam.

Anti-impérialiste.

Litanie des mots qui attristent : dictature et torture, corruption concussion, et qui la firent agir et nous entraîner avec elle.

Litanie des militants morts assassinés.

Ce fut ensuite Palestine. Palestine occupée,

Palestine terrorisée, donc pépinière de terroriste.

La Palestine jusqu'à son entrée à l’hôpital, mais là aussi

Les premiers jours elle y pensait, m’en parle

Comme au 68 de la rue de Missy.

 

Raymonde parlant, expliquant, appelant.

Raymonde dans son bureau illustré de sa vie.

Elle pensa, parla ; accueillait ; s’indignait agissait

Déjà sa maladie envahit mon esprit.

Elle occupe mes jours mes nuits

Je rêve de son bureau devenu mausolée.

Son souvenir en nous « luit comme un ostensoir . »

Sa lumière, sa générosité, son ardeur nous restent.

 

Sois sage, ô ma colère ! « Sois sage, ô ma douleur ! »

« Avec ceux que nous aimons, nous avons cessé de parler,

Mais ce n’est pas le silence. » (René Char)

« Le vrai tombeau des morts, c’est le cœur des vivants. »

Réjouissons-nous de l’avoir vécue, notre Raymonde.

Gloire et honneur à cette militante.

 

 

Raymond Charronneau La Rochelle, le 2 Juillet 2013

Partager cet article

Commenter cet article