Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Hommages à Jean-Luc Einaudi

28 Mars 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Colonisation, #Algérie (1830-1962), #Hommages

Obsèques de Jean-Luc Einaudi

 

Jean-Luc Einaudi, 17 octobre 1961

 

Hommage à Jean-Luc Einaudi (MRAP Aubervilliers)

 

 



A lire :
- le bel hommage de Faysal Riad :
http://lmsi.net/Hommage-a-un-historien

- l'article de Rosa Moussaoui dans l'Humanité :
http://www.humanite.fr/tribunes/jean-luc-einaudi-disparition-d-un-infatigable-mili-561606 

 - le témoignage d'Alain Castan, ancien dirigeant du PCMLF :
http://www.millebabords.org/spip.php?article25767

 - Des extraits du livre de Jacques Jurquet, A contre-courant : 1963-1986 (Le Temps des cerises, 2001), préfacé par Jean-Luc Einaudi :
« Un jeune militant qui devait devenir un journaliste et écrivain de grande qualité, Jean-Luc Einaudi, nous rejoint aussi, abandonnant ses études dans une école normale d'instituteur pour se consacrer essentiellement aux activités du PCMLF en direction de la jeunesse. Il prit le pseudonyme d'André Colère, puis, plus tard, de Pierre Burnand. […]
Lors d'un meeting de fascistes convoqué à la Mutualité, les services d'ordre de notre parti et de la Ligue communiste révolutionnaire, coordonnés sous la direction commune de Jean-Luc Einaudi et Récanati, se trouvèrent engagés côte à côte dans des actions violentes contre les forces de police chargées de protéger l'initiative d'extrême-droite au nom toujours facile de la démocratie . Des dizaines de cocktails Molotov avaient été préparés et la surprise des CRS ou gardes mobiles fut totale…
[…]
L'Humanité-rouge, une fois encore, consacra une partie de ses éditions à démasquer la véritable personnalité de François Mitterrand. … il fut, en sa qualité de Ministre de la Justice, l'homme qui fit refuser par le Président René Coty la grâce demandée par le militant communiste et patriote algérien Fernand Iveton, arbitrairement condamné à mort. Le quotidien Libération en a apporté la preuve définitive sous la plume de Jean Luc Einaudi dans son édition du 1er juin 1998. […]
À mes côtés, le seul qui résistait à la dérive entraînant le PCML sur des positions opportunistes et petites-bourgeoises n'était autre que Jean Luc Einaudi. »

(Repris de http://humaniterouge.alloforum.com/deces-jean-einaudi-i4580.html)

- le communiqué du NPA :
http://npa2009.org/node/40821
http://npa2009.org/sites/default/files/styles/large/public/jean-luc-einaudi_scalewidth_630.jpg?itok=bxvZNABR
- l'article de Catherine Simon, dans le Monde :

 


Sur Youtube, plusieurs vidéos avec Jean-Luc Einaudi à regarder.

- Une liste de publications de Jean-Luc Einaudi, sous son pseudonyme de André Colère :
Le défi révisionniste, supplément à l'Humanité rouge, 1974, 20 p.
La fascisation en France, supplément à l'Humanité rouge, 1973, 47 p.
Palestine, guerre du peuple, Éd. du Centenaire, 1975, 70 p.

Partager cet article

Commenter cet article