Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

J'ai rencontré Salah Hamouri

22 Avril 2012 , Rédigé par MRAP La Rochelle Publié dans #Palestine Prisonniers

salah-et-tatou.jpg

 

J’AI RENCONTRE SALAH HAMOURI

 

Nous étions nombreux jeudi 12 avril à Niort à écouter le témoignage poignant et émouvant de celui qui est devenu malgré lui l’un des plus célèbres prisonniers (innocent) politique franco palestinien : Salah HAMOURI.

Salah, je te dis chokrane pour ton courage et ton témoignage qui ont marqué l’ensemble de l’assistance, ton engagement pour la cause noble qui est la libération de ta patrie la Palestine occupée illégalement depuis plus de 60 ans par les Israéliens, et cela au mépris de nombreuses résolutions de l’ONU qui la condamnent.

Son engagement force l’admiration, il oublie de parler de lui et de sa souffrance subie dans les geôles israéliennes. Il insiste sur le sort réservé à ses compatriotes encore emprisonnés inhumainement, pour certains depuis plus de 25 ans et parmi eux, il y a des femmes et des enfants, des malades et des personnes handicapées. Malgré cette terrible épreuve, il a un regard philosophique et sans haine envers ses bourreaux.

Cher Salah, j’ai apprécié ta sagesse et ton admiration pour le peuple de ta deuxième patrie : la France que tu définis comme un havre de paix.

Salah a été débordé par les courriers au quotidien au point où l’administration pénitentiaire les lui confisquait. Ses courriers l’ont encouragé, motivé à poursuivre sa résistance à l’occupant qui l’enfermait. A travers mon soutien, ces milliers de combattants pacifiques soutenaient la cause de l’ensemble du peuple palestinien. Un peuple qui revendique l’indépendance de leur pays et qui veut tout simplement vivre en paix.

 

Salah, je te dédie cette citation d’Aimé Césaire : « Le colonisateur, qui, pour se donner bonne conscience, s’habitue à voir dans l’autre la bête, s’entraîne à le traiter en bête, tend objectivement à se transformer lui-même en bête ».

 

Abdelouahed Tatou

 

La Rochelle le 22 avril 2012

 

Partager cet article

Commenter cet article