Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Jean Brafman (FASE) évoque les hommages à Mouloud Aounit (MRAP)

21 Octobre 2012 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Mouloud Aounit

FASE.pngMouloud est honoré par plusieurs initiatives.

Le présent est de mise tant Mouloud vit dans nos cœurs et dans nos combats actuels et à venir.

Il a marqué de façon indélébile une époque tourmentée et son empreinte est multiforme.

 

D’abord la personnalité : un sourire radieux qui ne se dément jamais, un contact humain chaleureux, une intelligence qui percute l’échange, une obstination et un courage remarquables.

Il faisait bon d’être son ami ; il y en avait tant de modestes jusqu’aux grand/e/s de ce monde. Il suffit d’entendre Leila Shahid parler de son combat pour la Palestine, mais aussi de revoir les vidéos de ses contacts dans les marchés auprès de ce peuple dont il était issu sans jamais le rejeter ni l’utiliser…

Il est précurseur depuis les mobilisations de 1983 avec la marche des « Beurs », jusqu’aux combats contre le racisme, tous les racismes en marquant de ses réflexions l’inflexion nécessaire pour associer aux grandes questions traditionnelles, tel le combat contre l’antisémitisme, la lutte contre l’islamophobie, contre la stigmatisation des Rroms, pour défendre au quotidien les sans-papiers sur le terrain à tout moment comme dans les espaces institutionnels…

Un engagement lui tenait à cœur et nous devons tout faire pour le faire réussir : la reconnaissance du massacre du 17 octobre 1961 et la tuerie des algériens victimes et qui a flétri notre pays.

Pas de repentance mais la reconnaissance officielle, l’intégration dans l’histoire de la France pour parachever toutes les intégrations et le travail de mémoire.

Tout était de et avec Mouloud.

Et un certain nombre ne l’acceptait pas et lui faisaient de mauvais procès. Mais sans réussir à entraver le courant de sympathie et d’écoute pour Mouloud, ni la réussite des actions auxquelles il a participé ou qu’il a initié toujours en équipe.

Les associations du 93 pour l’Egalité qu’il avait contribué à créer lui ont rendu hommage le 10 octobre 2012 au centre culturel algérien de Paris : public divers, de la diversité dont se plaisait à s’entourer Mouloud, par nature.

Hommage du Mrap le 12 octobre, avec tou/te/s ses ami/e/s, ses camarades, sa famille, les anciens comme les plus jeunes, dans la continuité du combat antiraciste et pour l’amitié des peuples.

Toutes ces initiatives émouvantes… et qui ont mis en exergue une dimension exceptionnelle de Mouloud : communiste, marxiste, non inféodé à telle ou telle organisation, il ne pouvait pas envisager son implication associative sans le prolonger par une implication politique et en tant qu’élu. Ainsi il a fait partie de la belle aventure de 2004 avec la Gauche populaire et citoyenne dont il a été tête de liste en Seine-Saint-Denis.

Elu conseiller régional d’Île-de-France, il a été victime d’ostracismes à son égard – et cela l’a beaucoup affecté - mais avec bien d’autres, il ne l’a pas accepté et l’a combattu.

Et ensemble, à plusieurs, j’en étais avec Tarek, Méhdi, nous avons marqué de la diversité, de la chaleur humaine, du travail partagé l’hémicycle régional.  

Mouloud c’est çà : des combats d’avant-garde toujours à dimension humaine.

Nous sommes présents pour les poursuivre en pensant avec chaleur à Mouloud.

Jean Brafman

source

Partager cet article

Commenter cet article