Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Kadhafi et l'Afrique (Slate.fr)

4 Juillet 2011 , Rédigé par Revue de presse Publié dans #Libye, #Maghreb, #Afrique

Article sur le site Slate.fr, de tendance conservatrice. Rien à voir avec le tiers-mondisme primaire.

slatefr-500x161.png

 

Extrait :

 

SlateAfrique - Comment expliquez-vous qu’il ait des partisans dans nombre de pays d’Afrique et du monde arabe?

P.H. - La politique africaine de Kadhafi allait bien au-delà du discours et se traduisait par des investissements importants en Afrique. On citera notamment la participation financière importante de la Libye dans l’Union Africaine, la CEN-SAD [Communauté des Etats sahélo-sahariens] mais aussi les actions caritatives de la fondation de l’Appel islamique très présente sur le continent…

La politique de rétribution-allégeance qui a si bien fonctionné à l’intérieur a également concerné un certain nombre de chefs d’Etats africains. Cette politique a, dans une certaine mesure, porté ses fruits puisque les dirigeants africains et leurs peuples (qui voient souvent en Kadhafi un héros de la lutte contre l’impérialisme du nord) ont refusé de cautionner l’intervention militaire de l’Otan contre le colonel Kadhafi.

Les pays arabes, en revanche, envers lesquels Kadhafi n’affichait que mépris ces dernières années ne se sont pas opposés à l’imposition d’une zone d’interdiction de survol pour la protection des populations civiles. A l’exception du Qatar et des Emirats Arabes Unis, ils se sont néanmoins bien gardés de soutenir les opérations de l’Otan et leur soutien s’est transformé pour certains en une critique des bombardements de l’Otan. Ainsi M. Amr Moussa, le président égyptien de la Ligue arabe et probablement futur candidat à la présidence égyptienne a-t-il fait part, après les morts de civils dans des bombardements de l’OTAN fin juin, de son regret d’avoir soutenu initialement l’intervention militaire occidentale.

Partager cet article

Commenter cet article