Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

L'antisémitisme sur Internet (5): la "fin du monde blanc" (2)

28 Novembre 2012 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Antisémitisme et négationnisme, #Internet

De nombreux articles de la presse « papier » et « Internet », des ouvrages, dénoncent le déferlement de haine antisémite sur la toile, attribué à un « nouvel antisémitisme », motivé par la propagande islamiste et pro-palestinienne. Cette étude a été faite pour savoir qui étaient exactement ceux qui répandaient cette haine et a permis de constater que le « vieil antisémitisme » était encore bien vivant. Les principaux points étudiés sont, après avoir expliqué la méthode employée :

 

- identification et description de sites « sensibles » pouvant développer les thèmes du « vieil antisémitisme »

- identification et description de sites liés à la première catégorie

- recherche de sites qui diffuseraient le « nouvel antisémitisme »

- conclusions à tirer de cette étude.


Bien évidemment, la présence d'un site dans cette étude ne signifie pas qu'il est raciste et/ou antisémite. Seuls certains contenus ou sites le sont. Dans ce cas, ils sont expressément signalés comme tels.

 

 

L'antisémitisme sur Internet (1): Une méthode de recherche

L'antisémitisme sur Internet (2) : ceux que le judaïsme obsède (1)

L'antisémitisme sur Internet (3): ceux que le judaïsme obsède (2)

L'antisémitisme sur Internet (4): la "fin du monde blanc" (1)

L'antisémitisme sur Internet (5): la "fin du monde blanc" (2)

L'antisémitisme sur Internet (6) : "la fin du monde blanc" (3)

L'antisémitisme sur Internet (7) : les satellites (1)

L'antisémitisme sur Internet (8) : les satellites (2)

L'antisémitisme sur Internet (9) : les satellites (3)

L'antisémitisme sur Internet (10) : les satellites (4)

L'antisémitisme sur Internet (11) : du coté des anti-impérialistes

L'antisémitisme sur Internet (12) : qui est concerné ? (12)


Ceux qui sont préoccupés par la fin du « monde blanc » (A2) (suite)

No country for white men

« Pas de pays pour l'homme blanc ». La tonalité est généralement pessimiste, très axée sur la fin d'un monde. Ce qui est le droit de chacun de penser cela. Mais ce texte, publié le 24 juillet 2011 à propos de Breivik, est beaucoup plus inquiétant :

D’autant plus qu’il ne s’est pas attaqué à une mosquée, à des immigrés, mais aux salopards qui les font venir. C’est l’état français qui détruit la France disais-je dans le billet précédent. C’est l’état norvégien qui détruit la Norvège. Anders est conséquent et a su démêler l’écheveau des causes qui nous ont conduit à la situation actuelle : il ne s’agit pas de vouloir le « pouvoir » ne serait-ce que pour l’infléchir comme les ligues des années 1930 ou le terrorisme d’extrême gauche des années 1970, il s’agit d’être capable de ne pas dépendre du Pouvoir, d’en dépendre le moins possible, de ne prendre loi qu’en soi-même et de ne pas se laisser affecter par le monde – et les sous-hommes – comme il va… Quelque soit l’époque, c’est nous qui décidons ou non d’être libre, et les limites que nous fixons à cette liberté. Leur montrer que chaque acte apporte les inévitables conséquences.

« Que faire, puisque nul ne saurait renoncer à sa dignité d’homme au prix d’un acquiescement au racisme ? Que faire, puisque dans le même temps, tout homme – et toute nation – a le droit sacré de préserver ses différences et son identité au nom de son avenir et au nom de son passé ? »

Jean Raspail. Préface au Camp des Saints. 2006

On a le choix. Les raisons d’abdiquer, de refuser le conflit, de faire le saint, ne manquent pas… L’impossibilité de prendre à bras le Destin qui les défie est assumée, avec la conscience que cela signifie la fin d’un monde. Eh bien, que nous disent Raspail et Anders ?

Que parce que nous nous devons à une certaine idée de nous-mêmes, nous ne pouvons consentir au racisme. Ce mot piégé par les ennemis de l’Europe aura vraiment fait sa fonction qui est d’annihiler tout esprit critique chez les victimes de l’invasion. Il dit aussi que « le droit de préserver ses différences et son identité » est sacré. Mais si cette exigence était sacrée, le désagrément de paraître raciste, aux yeux du quidam, de l’État, de la postérité ou à ses propres yeux, ne devrait pas retenir une âme bien née. Car le propre du sacré est justement de ne souffrir rien qui le mette en cause. Il faut savoir ce que l’on veut. Mourir proprement, en fils bien né d’une civilisation qui a trop vécu. Ou bien assurer un avenir à ses fils. Et que ne ferait un père digne de ce nom pour ses enfants ? N’irait-il pas jusqu’à se damner lui-même ?

Voilà ce qui fera d’Anders quelqu’un de beaucoup plus moral et noble qu’un homme de gauche et ce que lui reproche la gauche (social-démocrate ou marxiste) ce n’est pas d’avoir frappé, mais d’avoir frappé en premier. Et contre eux. Mieux encore de l’assumer en conscience alors qu’un gauchard quelconque qui en est dénué se réfugiera toujours derrière « la violence de la société » bizarrement le temps d’un acte dont il semble s’extraire.

6686nocountry.jpg

Référence beaucoup de sites d'extrême-droite et est référencé par eux.

France éternelle

Ce n'est plus l'extrême-droite catholique, mais la tendance païenne, aryaniste, avec les références à la mythique Thulé, raciste, voire même nazie.

Comme ils ne purent plus compter sur le Dieu des Chrétiens, toujours absent, indifférent malgré les promesses du Livre, laissant se perpertrer les pires injustices dans ce monde, le triomphe du mal partout, les pires massacres d'innocents, et d'enfants, et même de chrétiens...

Ils se tournèrent vers ODIN descendu de son Palais de Valaskjalf pour remettre de l'ordre dans ce monde à l'agonie...

Freya Von Asgard

6457franceeternelle.jpg

Référence et est référencé principalement par des sites antisémites.

L'organe

Revendique être « la honte du web depuis 1996 ».

Racoleur, ordurier, et qui n'a pas peur des allusions racistes.

3528lorgane.jpg

Le chemin sous les buis

La présence d'un site consacré à la spiritualité néo-païenne peut a priori surprendre. Mais in ne faut pas oublier qu'un partie des nazis souhaitaient rompre avec le christianisme, « trop juif » à leurs yeux, pour revenir aux anciens cultes indo-européens1.

Dès lors que l'on adhère aux principes suivants :

« Quant à l’ennemi des valeurs immuables, à l’ennemi de la Nature et de la Vie, — à celui qui voudrait sacrifier le plus beau au moins beau ou au franchement laid ; le fort au faible : le sain au souffreteux, voire au malade et au déficient ; celui qui s’érige, seul ou en groupe, contre l’éternel, combats-le de toute l’ardeur de ton cœur, de toute la force de ton bras, de toute l’efficience de ton intelligence. Il n’est pas nécessaire de le haïr, Il suit sa nature et accomplit sa destinée en s’opposant aux valeurs éternelles. Il joue son rôle dans la danse cosmique sans commencement ni fin. Mais, — et précisément pour cette raison — il est nécessaire et même urgent de le combattre, et par tous les moyens, sans trève et sans faiblesse. Car il est ton contraire absolu — notre contraire et, par conséquent notre ennemi naturel — dans l’impitoyable jeu des forces.

Combats-le avec détachement et de tout ton pouvoir : les Forts conservent un équilibre serein jusque dans le fanatisme le plus exaltant. Combats-le par la violence, combats-le sans violence — selon les cas. Combats-le en pensant jour et nuit à l’opposition qui existe entre ton rôle et le sien. »

tout est possible, et surtout le pire.

3433chemin4.jpg

Il y a de nombreux liens de et vers des sites antisémites, racistes « blancs », identitaires.


 

1 Ce site servi de point de départ à une étude sur les néo-païens publiée sur le blog Différences-Larevue

http://www.differences-larevue.org/article-le-cote-obscur-des-neo-paiens-70456345.html . (Le site a été supprimé par la direction du MRAP)

Il a été remis en ligne à cette adresse.

On lira aussi avec intérêt l'étude de René Monzat parue dans Le Monde du 3 juillet 1993, sur la pratique par certains éléments de l'extrême-droite de rituels païens déjà remis en vigueur par les SS.

Partager cet article

Commenter cet article