Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

La chronique du blédard : Onfray et les gentils musulmans (Akram Belkaïd)

11 Juin 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie

quotidien d'oranLe Quotidien d’Oran, jeudi 5 juin 2014

Akram Belkaïd, Paris
 
Quelques heures après l’annonce de l’arrestation d’un suspect dans l’affaire de la tuerie du musée juif de Bruxelles, voici ce que Michel Onfray a twitté à l’adresse des musulmans, vraisemblablement ceux qui habitent en Europe et plus particulièrement en France et en Belgique. « Mehdi Nemmouche le tueur antisémite de Bruxelles : à quand la grande manifestation de musulmans pour se désolidariser de cet islam-là ? ». On s’en doute, ce message a beaucoup été commenté sur les réseaux sociaux, le plus souvent de manière critique pour ne pas dire virulente. Venant d’un « philosophe » ouvertement islamophobe, ce gazouillis ne pouvait qu’être mal perçu et ajouté à la longue liste des déclarations plus ou moins tendancieuses visant à établir une culpabilité collective en ce qui concerne ces assassinats.
 
Commençons par insister sur ce point qui pose vraiment problème. Quelle est donc cette habitude qui consiste à désigner des millions de gens venus d’horizons divers, et appartenant à de multiples milieux sociaux, sous le terme générique de musulmans, comme s’ils constituaient une unité à la fois religieuse mais aussi culturelle et politique ? C’est d’ailleurs un étrange paradoxe. De manière régulière quand, ici et là, naissent des revendications pour la construction d’une mosquée ou pour la dénonciation de discriminations, notamment à l’embauche, le message des faiseurs d’opinion – dont Michel Onfray est l’un des parfaits représentants même si sa charge contre Freud et ses disciples lui a donné l’aura d’un rebelle -, le message donc est toujours le même : non au communautarisme. Et pourtant, quand un drame intervient et que des criminels tuent au nom de l’islam, c’est toute une communauté qui est inventée et - c’est le plus important - qui est sommée de prendre position. Ce faisant, les imprécateurs feignent d’ignorer que la communauté musulmane en France – ou ailleurs en Europe – ça n’existe pas.

Partager cet article

Commenter cet article