Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

La commission Stasi et la loi contre le foulard : retour sur une manipulation (Alain Gresh)

8 Avril 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie

greshMise en place par le président de la République Jacques Chirac en juillet 2003, la commission Stasi a rendu son rapport le 11 décembre de la même année. Dans la foulée, Chirac a prononcé un discours et n’a retenu de ses travaux, au-delà des grands principes qui seront vite oubliés, que la proposition d’une loi sur le foulard et la nécessité de légiférer sur l’hôpital — tout le monde l’a oublié, mais, à l’époque, la commission et les médias avaient présenté une image des hôpitaux soumis à une poussée irrésistible des islamistes qu’il fallait absolument stopper... Cette propagande a pourtant vite disparu, tant les propositions avancées pour « laïciser » les hôpitaux allaient à l’encontre de tous les droits des patients — voir ci-dessous).

Revenir sur la débat de 2003-2004 est important, car la commission s’est appuyée pour justifier ses choix sur des « exemples », sur des « cas », censés prouver que le système de l’enseignement était soumis à une menace imminente. Or c’est le même prétexte qui est utilisé avec l’affaire de la crèche Baby Loup, pour justifier une nouvelle loi dont l’unique résultat sera, encore une fois, de stigmatiser les musulmans, suspects a priori.

Les éléments essentiels de cet article sont tirés de mon livre, La République, l’islam et le monde (Hachette) ; on y trouvera les références précises des citations. Je voudrais rappeler comment ces soi-disant cas ont été choisis pour manipuler l’opinion et imposer la nécessité d’une loi sur l’école.

Avant de commencer, répétons un fait régulièrement occulté quand on parle de laïcité et de neutralité. La commission Stasi avait préconisé l’interdiction de tous les signes religieux ET politiques dans les établissements scolaires. Pourquoi les signes politiques n’ont-ils pas été bannis ? La neutralité de l’école se limite-t-elle aux religions ?

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article