Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

La France met en garde ses citoyens : N’investissez pas dans les colonies israéliennes, les hauteurs du Golan…

30 Juin 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine Colonisation occupation

Le Ministère français des Affaires Etrangères dit que les colonies de Cisjordanie, de Jérusalem Est et des Hauteurs du Golan sont construites sur une terre occupée, ce qui est illégal selon les lois internationales.

Par Barak Ravid

Publié à 14 H 30 le 25.05.14

 

Le gouAMPvernement français a émis un avertissement pour dire à ses citoyens de ne pas engager d’activités financières ou d’investissements dans les colonies israéliennes de Cisjordanie, de Jérusalem Est ou des Hauteurs du Golan. Le Ministère français des Affaires Etrangères dit dans son avertissement que les colonies sont illégales selon les lois internationales, et donc que faire des affaires avec elles comporte des risques judiciaires.

 

Un diplomate français a dit que cet avertissement fait partie d’une action menée en commun par les cinq plus grands pays de l’Union Européenne – Allemagne, Royaume Uni, France, Italie et Espagne. Le Royaume Uni et l’Allemagne avaient émis ce genre d’avertissement plusieurs mois auparavant, et maintenant, à la lumière de l’échec des conversations entre Israël et les Palestiniens et des protestations européennes contre la vague de constructions dans les colonies, trois autres pays se sont joints à eux. Dans les quelques prochains jours, on attend de l’Italie et de l’Espagne qu’elles émettent des avertissements similaires.

 

L’avertissement a été publié sur le site du Ministère français des Affaires Etrangères dans le cadre d’un document plus large de recommandations aux Français qui voyagent en Israël. « Etant donné que les colonies sont illégales selon les lois internationales, réaliser des activités financières dans les colonies , telles que transférer de l’argent, investir, acquérir une propriété, livrer des marchandises, ou toute autre activité économique profitant aux colonies, comporte des risques », dit le texte français.

 

Cette annonce affirme que les colonies ont été construites sur une terre occupée et que la communauté internationale ne les reconnaît pas comme faisant partie d’Israël. « Ceci pourrait très vraisemblablement aboutir à des querelles de territoires ou à des désaccords sur l’eau, les ressources minières ou toute autre ressource naturelle », dit le décret. « Ceci comporte un risque pour l’image de ceux qui mènent ce genre d’activités économiques… Nous demandons aux citoyens ou hommes d’affaires qui envisagent de s’impliquer dans des activités économiques dans les colonies de prendre un conseil juridique éclairé avant de s’engager plus avant. »

Lire la suite sur le site de l'AMP

 


Partager cet article

Commenter cet article