Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

La Ligue de défense juive, un groupuscule d'extrême droite aux méthodes radicales

23 Juillet 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #LDJ Ligue de défense juive

Par Louise Fessard et Marine Turchi

Débordés par des partisans de Dieudonné et d’Alain Soral, les manifestants pro-palestiniens font aussi face à la mobilisation adverse de groupuscules juifs radicalisés, et en particulier la Ligue de défense juive (LDJ). Qui sont les militants de cette organisation juive d'extrême droite, dont certains demandent la dissolution ?

Mercredi, les militants pro-palestiniens manifestent à nouveau à Paris, cette fois-ci avec l'autorisation du gouvernement. Débordés par des partisans de Dieudonné et d’Alain Soral, ils font aussi face à la mobilisation adverse de groupuscules juifs radicalisés. Parmi eux, la Ligue de défense juive (LDJ), organisation juive d'extrême droite.

Très présent sur Internet et les réseaux sociaux, où il promet de défendre la communauté juive et de faire « dormir à l’hôpital » les « casseurs musulmans pro-terrorisme », ce groupuscule use de méthodes violentes. Il sillonne certains quartiers comme la rue des Rosiers, l’emblématique rue de la communauté juive de Paris, pour les « sécuriser ». Le 22 juillet, la plateforme de pétition en ligne wesign.it, qui héberge la pétition réclamant la dissolution de la LDJ, a accusé dans un communiqué le groupuscule d'avoir attaqué son site internet. « Nous avons eu une attaque avec un nombre exorbitant d'adresses ip venant de Suède, des États-Unis et de nombreux pays occidentaux », explique à Mediapart son fondateur, Baki Youssoufou.

Sur Facebook, l'organisation avait annoncé qu’elle viendrait à chaque manifestation pro-palestinienne pour « raccompagner » à sa façon les manifestants pro-palestiniens – aucun appel de sa part n'est cependant visible pour la manifestation de ce mercredi.

Ces derniers jours, la LDJ a été au cœur de plusieurs échauffourées autour de synagogues. Le 13 juillet, certains de ses membres s'étaient opposés à des militants pro-palestiniens aux abords de la synagogue de la rue de la Roquette, à la fin d'une manifestation de solidarité avec Gaza, avant d'être séparés par les CRS. Plusieurs versions s’étaient affrontées (lire notre article)« Nous nous sommes seulement défendus », avait affirmé la Ligue de défense juive, alors que des éléments laissent penser que l'affrontement était prémédité. Dans une vidéo amateur relayée par i-Télé, on voit certains membres de la LDJ brandir casques de moto, barres de fer, bombes lacrymogènes, pieds de table et chaises du restaurant La Cappadoce, avant d'aller se réfugier derrière un cordon de CRS.

Lire la suite sur Mediapart

Partager cet article

Commenter cet article