Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

La querelle chez les Le Pen «n’est qu’une mise en scène familiale» (Erwan Lecoeur)

10 Juin 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Front national

Dans une vidéo mise en ligne vendredi dernier et ensuite retirée par le Front national, on voyait le président d’honneur du FN qui parlait d’organiser « une fournée » pour un certain nombre d’artistes qui avaient pris position contre le parti.

Parmi ces artistes, il y avait Patrick Bruel et évidemment il y a eu un rapprochement qui a été fait : on a dit qu’il y avait là une dérive antisémite encore une fois chez Jean-Marie Le Pen, comme il y en avait eu avec l’épisode « Durafour », il y a quelques années. Les propos de Jean-Marie Le Pen ont été condamnés par plusieurs ténors du Front national et par sa fille, Marine Le Pen. Entretien avec Erwan Lecoeur, sociologue et politologue, spécialiste de l’extrême droite et auteur de Face au FN, paru au mois d’août dernier.


RFI : Ça ressemble à une querelle familiale. Est-ce qu’il y a une vraie ligne de fracture qui est en train de se dessiner au sein du Front national ou est-ce qu’on assiste plus à un jeu de dupes aujourd’hui ?

Erwan Lecoeur : Ce que je regarde, c’est l’effet des choses. Il n’y a pas de ligne de fracture phénoménale entre un père et sa fille. Marine Le Pen a été formée par son père à la communication politique avant même d’être formée à l’idéologie. Ni l’un, ni l’autre ne sont de véritables idéologues. La question n’est pas de savoir lequel des deux est le plus antisémite ou le plus raciste, etc. La question est de savoir comment ils avancent depuis autant d’années dans le champ politique. Et là en l’occurrence, nous avons affaire à un spectacle politique une fois de plus qui permet à Marine Le Pen de se dédouaner d’accusations qui sont portées contre elle et son parti au niveau européen, et notamment pour la constitution d’un groupe parlementaire européen au Parlement européen où elle vient de remporter une victoire symbolique forte. Donc ce que j’aurais tendance à dire, c’est que Marine et Jean-Marie, le FN comme petite entreprise de spectacle politique, viennent encore de donner une représentation assez claire : il y a Jean-Marie qui joue au méchant, au monstre, et il y a Marine qui se défausse, mais pas sur le fond. Vous aurez remarqué - et c’est un peu là que les médias sont pris au piège -, les médias disent que Marine Le Pen ne reconnaît pas ce qu’a dit son père. C’est faux. Elle dit exactement que c'est une « faute politique ». → A (RE) LIRE : Une nouvelle sortie controversée de Jean-Marie Le Pen embarrasse le FN

 

Lire la suite sur RFI

Partager cet article

Commenter cet article