Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

La vengeance d’un pseudo-hacker contre Rue89 vire au tragique

14 Août 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Israël et le sionisme, #Internet

rue89 logoDepuis plus de deux semaines, Grégory Chelli, un pseudo-hacker « sioniste », agissant jusqu’ici en toute impunité à partir d’Israël, s’en prend par tous les moyens à Rue89, à certains de ses journalistes, et à leurs familles, avec des conséquences tragiques.

« Il n’y a pas mort d’homme », déclarait mercredi Grégory Chelli à Libération, comme pour minimiser l’impact de ses actes après le dépôt de plaintes et l’ouverture d’une information judiciaire en France.

Cette phrase est choquante car la violence des actes du hacker franco-israélien a eu des suites tragiques que la famille de notre journaliste, visée par son harcèlement, n’avait pas voulu rendre publiques jusqu’ici. Nous les publions aujourd’hui, à sa demande, afin que chacun prenne la mesure de ce qui s’est produit.

Rappelons les faits et leur gravité qui ont justifié pas moins de cinq plaintes de la part du site et de ses collaborateurs. Depuis le 29 juillet, date de parution de l’article le concernant qui lui a déplu, ce pseudo-hacker connu sous le nom de « Ulcan » se venge avec les armes qu’il affectionne au quotidien : hacking, pièges téléphoniques, piratages. Les conséquences ont dépassé l’entendement.

Harcèlement

C’est surtout en s’en prenant aux parents de l’auteur de l’article, Benoît Le Corre, qu’il a franchi toutes les limites. Il a harcelé la famille de notre collaborateur à deux reprises, la première pour tenter de lui faire croire que leur fils était mort ; la seconde en piégeant la police qui a cru à un meurtre et a déboulé sans ménagement chez les parents à 4 heures du matin.

Cinq jours après, le père de Benoît faisait un infarctus. Il a été placé en coma artificiel afin de préserver son cerveau. Il le demeure encore aujourd’hui.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article