Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Lâcher de bateaux en papier à Paris le 17 juillet pour que cessent les morts de migrant·e·s faute des secours des États [Action collective]

16 Juillet 2012 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Étrangers et immigrés

Source. GISTI.  :

http://droit-immigration.blogspot.fr/2012/07/gisti-info-lacher-de-bateau-en-papier.html

 

Pour que cessent les morts de migrant·e·s faute des secours des États
Un lâcher de bateaux en papier à Paris le 17 juillet

Plusieurs organisations appellent au soutien de l’action internationale Boats4People qui se déroule actuellement en Méditerranée [1]. Boats4People entend dénoncer l’indifférence des États à l’égard des naufrages de migrant·e·s, notamment entre côtes africaine et européenne. Le franchissement de la Manche tue également.

Conséquence de la passivité des États et de l’Union européenne : Fortress Europe estime, à partir d’articles de la presse internationale, que près de 6 000 migrant.e.s sont mort·e·s dans le Canal de Sicile entre 1994 et 2011 ; quant au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), il a dénombré 1 500 victimes en Méditerranée en 2011, au moment même où, en raison de la révolution en Libye, l’OTAN avait déployé sur place un grand nombre de bateaux de guerre et de moyens aériens auxquels aucun événement ne pouvait échapper.

Plusieurs témoins ont saisi la justice française au printemps d’une plainte pénale contre l’inaction présumée des forces françaises dans ce dispositif militaire.

A Paris, la dénonciation de cette hécatombe en raison d’une politique de non-assistance à personnes en danger s’exprimera par un

lâcher de bateaux en papier
dans le Canal Saint-Martin
sur le Quai de Jemmapes à la hauteur du square Villemin (plan)
le mardi 17 juillet à partir de 19h

Au même moment, le bateau Oloferne de Boats4People naviguera entre la Tunisie et l’île italienne de Lampedusa. Chaque étape de cette croisière militante en Méditerranée, qui a commencé le 1er juillet à Cecina en Italie, s’accompagne de manifestations.

Que « Fluctuat nec mergitur » (Elle tangue mais ne sombre pas), la devise de la ville de Paris, soit notre mot d’ordre. Soyons nombreuses et nombreux à lâcher des bateaux pour que migrantes et migrants ne coulent plus !

Pour que les droits et libertés fondamentales des migrant·e·s ne tombent pas à l’eau.


Premières organisations signataires :

  • Fasti (Fédération des associations de solidarité avec les travailleur-euse-s immigré-e-s)
  • Front de gauche Paris 10
  • Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigré.e.s)
  • Migreurop
  • Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples)
  • Les Alternatifs
  • Parti de gauche (PG)
  • Europe Écologie les Verts

Partager cet article

Commenter cet article