Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Laïcité, islam, féminisme (conférence de Christine Delphy)

9 Juin 2012 , Rédigé par Revue de web Publié dans #Laïcité

invitent

Christine DELPHY

SAMEDI 23 JUIN 2012
à 18 heures
Maison de Quartier DUGOMMIER

12 bd Dugommier 13001 MARSEILLE métro Saint Charles ou Noailles

LAÏCITE - ISLAM – FEMINISME

3 mots dévoyés pour nous fragmenter, nous diviser


« La notion de laïcité a subi depuis plusieurs années tant d’interprétations tendancieuses et de déformations qu’on assiste aujourd’hui au plus navrant des spectacles : celui d’un Etat laïc se livrant à une persécutionreligieuse. »

Christine Delphy, bio express (tirée de la revue Regards, septembre 2011)

 « La « laïcité » revue et corrigée depuis 2004 n’est plus conforme ni à nos lois, ni à notre Constitution, ni aux Conventions européennes et internationales ratifiées par la France.  Les rois ont persécuté pendant des siècles les juifs, les protestants, les cathares, les vaudois, au nom d’une religion d’Etat : le catholicisme. En 1905 la république passe une loi pour rompre avec cet ordre catholico-monarchique. L’Etat est clairement délié de tout lien avec une religion quelconque, et garantit la liberté de conscience pleine et entière. Ceci signifie que les convictions des citoyens peuvent s’exprimer en privé comme en public, et ceci, quelles qu’elles soient. La tolérance que prêche le sénateur Richard est le contraire de la laïcité, en ce qu’elle suppose une norme, une « bonne conviction » par rapport à laquelle les autres convictions sont évaluées et « tolérées »–donc une forme de religion d’Etat. Or par la loi de 1905, c’est au contraire l’égalité de toutes les convictions entre elles qui est proclamée ; l’Etat ne doit ni en favoriser, ni en défavoriser aucune. »

Les deux extraits sont issus du texte de Christine Delphy : 
Les nouvelles dragonnadeshttp://delphysyllepse.wordpress.com . 29 janvier 2012

Partager cet article

Commenter cet article