Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Le cas Anders Behring Breivik : un imaginaire de « lone wolf » ? (Droites extrêmes)

24 Juillet 2011 , Rédigé par Revue de web Publié dans #Extrême-droite, #Europe, #Norvège

droitesextremes.jpg

 

Entretien avec Nicolas Lebourg, chercheur à l’université de Perpignan, spécialiste de  l’extrême droite et de la violence politique
 

Au vu des premiers éléments de l’enquête sur la tuerie d’Oslo, on a l’impression que le cas Anders Behring Breivik  relève de l’imaginaire du «  Lone wolf », ou« loup solitaire »,  diffusé et élevé au rang de mythe par l’extrême droite radicale américaine. Quelle est l’origine du « Lone wolf » ?

La tactique du « Lone Wolf » a été inventée par l’Américain Joseph Tommasi en 1974, lorsqu’il fonde le groupuscule National Socialist Liberation Front Avec le « Lone Wolf », Tommasi veut transformer la faiblesse des néo-nazis en force. Puisque il n’existe aucun soutien populaire à l’extrême droite radicale, puisque le gouvernement étasunien n’est qu’un leurre derrière lequel se tient  ZOG, le « Zionist Occupation Government » (le Gouvernement d’Occupation Sioniste), puisque tout militant d’extrême droite est peut-être un espion du gouvernement ou un agent sioniste, alors il faut passer à un terrorisme individuel. Aucun risque de fuite ou de trahison : on agit seul, chacun se charge solitairement de mener une action terroriste. Tommasi est lui-même assassiné en 1975. La méthodologie n’essaime qu’à compter des années 1980.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article