Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

"Le conspirationnisme est au coeur de la réacosphère" (Yannick Cahuzac)

24 Septembre 2012 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Internet


nouvelobsInterview de Yannick Cahuzac, chercheur et spécialiste de l'extrême-droite sur internet, sur la galaxie du web identitaire.

 

 

Dans son dossier consacré aux néo-réacs, le "Nouvel Observateur" s'est penché sur l'écho de l'affaire Millet, du nom de l'auteur d'"Eloge littéraire d'Anders Breivik" dans la "réacosphère". Yannick Cahuzac, sociologue et spécialiste de l'extrême droite sur internet, décrypte les ressorts de la galaxie du web identitaire.

Avez-vous noté un regain d'activité au sein de la réacosphère lors de la polémique autour de Richard Millet ?

- Si on se penche sur fdesouche, site le plus visité de la "réacosphère", les publications accompagnées des mots-clés Millet et Camus sont souvent les plus commentées. Il en va de même de l'affaire Breivik et de l'affaire Merah qui ont donné lieu à des centaines de pages de commentaires.

Outre fdesouche, le sujet fait l'objet de discussions sur le forum du parti de l'In-nocence lancé par l'écrivain Renaud Camus, qui y intervient d'ailleurs souvent sous forme de communiqués. Sa participation aux assises de l'islamisation en 2010 et la procédure lancée par le Mrap à son encontre ont contribué au regain d'activité du forum et ont dressé des ponts entre différentes entités dont Riposte Laïque, le Bloc Identitaire ou fdesouche. Un phénomène qui s'est amplifié après son soutien à Marine Le Pen pendant l'élection présidentielle.

Les récents écrits et propos de Millet rencontrent un écho au-delà de la seule extrême-droite. Ses prises de position radicales ainsi que celles de Camus suscitent des prises de position tout aussi radicales parmi leurs détracteurs, consistant à faire pressions sur les employeurs de ces derniers. Outre la nature excessive du procédé, l'effet indirect de ce type de méthode est d'entretenir l'image de "martyrs de la pensée unique" dont ils s'auréolent.

Le rejet de l'immigration, particulièrement de l'immigration dite musulmane, s'articule sur les sites les plus radicaux sous les traits de la théorie du complot Eurabia, faisant de l'immigration arabo-musulmane un plan des élites pour arabiser – et aujourd'hui islamiser - l'Occident. Cette théorie rencontre un certain écho dans l'idée du "grand remplacement" théorisé par Renaud Camus, une idée par ailleurs commune dans l'extrême-droite depuis 40 ans. Il y a derrière cette idée un rejet de la société moderne, fondée sur des bases identitaires. Dans l'extrême-droite la plus radicale, le thème de l'américanisation de la société lié à la peur d'une société multiculturelle rentre en conjonction avec celui de l'islamisation.

Lire la suite sur la site du nouvel Observateur

Partager cet article

Commenter cet article