Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Le Pujadisme est-il un pluralisme ? (François Atreyu, Pierre Tevanian)

12 Février 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Police Justice

lmsi-logo2.pngChaque début d’année c’est la même histoire : à la fin du mois de janvier ou au début du mois de février, le ministre de l’intérieur en place est amené à rendre compte dans les médias des « statistiques de la délinquance » de l’année écoulée. Le 6 février dernier, Manuel Valls était donc l’invité de David Pujadas dans l’émission politique mensuelle de France 2 : « Des paroles et des actes » (DPDA), afin d’y évoquer, pêle-mêle : son « bilan » de l’année 2013, sa « côte de popularité », le « problème de l’immigration », l’ « affaire Dieudonné », le « modèle d’intégration à la française », ses « ambitions », etc. Et tout cela, nous allons le voir, en très bonne compagnie..

L’émission se déroule en quatre parties :

- une première concernant son bilan contre « l’insécurité », durant laquelle Manuel Valls « fait face à » (ou plutôt fait front avec) Xavier Raufer, Samira Guerrouj et Eric Ciotti ;

- une deuxième partie consacrée aux autres questions politiques et économiques, au cours de laquelle il répond aux questions de Nathalie Saint Cricq et de François Lenglet ;

- une troisième partie divisée en deux « face-à-face », l’un avec Florian Philippot pour parler d’immigration et l’autre avec Alain Finkielkraut pour traiter du « modèle d’intégration à la française » ;

- une quatrième partie destinée à faire le bilan de l’émission grâce à trois « examinateurs » (sic) : Franz-Olivier Giesbert, Alba Ventura et Jeff Wittenberg.

Bref, à regarder – même de loin – le panel des invités et intervenants de l’émission, on se dit que France 2 a tout de même une singulière conception du « débat public » et du « pluralisme ».

CSP +++

Lire la suite sur LMSI

Partager cet article

Commenter cet article