Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Le tabou de la bavure (Elsa Vigoureux)

12 Janvier 2012 , Rédigé par Revue de presse Publié dans #Police Justice

nouvelobs.png

 

Le Nouvel Obs remet en ligne un article de 2008 sur ce thème, du temps où le MRAP savait se faire entendre des médias.

Extraits :

 

Et le problème est justement là : "C'est toujours la police qui enquête sur la police, insiste Mouloud Aounit, président du Mrap. Et on voit le même dispositif d'étouffement de la bavure se répéter, un doute qui s'installe autour de la victime. A Grasse, on a dit d'Abdelhakim Ajimi que c'était un forcené, et qu'il avait de toute façon un problème cardiaque."

Effet boomerang

Enfin, la bavure a pour douloureuse particularité d'avoir un effet boomerang. Elle fait vite taire ceux qui la crient. En 2007, le service juridique du Mrap a saisi 50 fois le procureur de la République sur des faits de violence policière. Résultat : 50 classements sans suite. "Et si on s'adresse directement à la police, c'est simple, explique un conseiller du Mrap : la plainte est soit refusée, soit elle se retourne contre la victime, qu'on poursuit pour outrage ou rébellion." Et quand l'affaire finit au tribunal, c'est sans empressement.

Partager cet article

Commenter cet article