Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Les "cyberactivistes" d'extrême droite ont fait d'Internet leur nouveau terrain de jeu (Le Monde)

21 Février 2011 , Rédigé par Revue de presse Publié dans #Internet, #Extrême-droite

Article paru le 9 mars 2010.

 

Ils appellent cela "la revanche des périphéries sur le centre". Pour les milieux d'extrême droite, Internet est une aubaine. Se vivant comme des proscrits des grands médias d'information, ils misent sur le Net et ses effets démultiplicateurs pour sortir de leur marginalité politique et gagner la "bataille culturelle".

 


"La meilleure nouvelle, sinon la seule, depuis quarante ans, c'est Internet qui rebat les cartes", se félicite Jean-Yves Le Gallou, ancien cadre du FN et du MNR de Bruno Mégret. Et il ajoute : "Sans le Net, le débat sur l'identité nationale n'aurait pas été le même. Il serait resté beaucoup plus convenu."

Jean-Yves Le Gallou est l'un des penseurs stratégiques de cette mouvance. Celui qui a inventé pour le FN le concept de "préférence nationale" est l'auteur d'un véritable manifeste de l'activisme sur la Toile, intitulé "Douze thèses pour un gramscisme technologique" - en référence au communiste italien, Antonio Gramsci, pour qui il n'y a pas de victoire politique possible sans au préalable une victoire culturelle.

Dans le manifeste de M. Gallou, Internet est promu comme un élément majeur "de mobilisation de la majorité silencieuse" contre "les élites", un "moyen de contourner la diabolisation". Ainsi, Internet permet "l'extension de la parole privée, plus libre que la parole publique ; l'usage du pseudonyme pouvant encore renforcer cette attitude". "Les moteurs de recherche n'ont pas de conscience politique, ils sont neutres", écrit M. Le Gallou, qui estime que son "camp" doit multiplier les interventions sur le Net.

 

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article