Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Les idiots utiles du sionisme, les vrais (Quartiers libres)

29 Juillet 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Palestine Solidarité en France

quartiers-libres-logo-only

Samedi dernier, entre 3000 et 5000 personnes se sont rassemblées en soutien au peuple palestinien à Paris, sur la place de la République. Ce rassemblement, une nouvelle fois interdit par la Préfecture, a donné lieu au meilleur et au pire, certains nous confirmant à cette occasion que c’est dans le pire qu’ils sont les meilleurs.
Le contexte de ce rassemblement était connu de tous : l’Etat et les médias aux ordres attendaient le moindre débordement pour qualifier d’émeute ce rassemblement de soutien à la résistance du peuple palestinien.
En effet, le Gouvernement cherche à diviser et criminaliser le soutien à la Palestine pour museler et décrédibiliser toute critique de la politique coloniale de l’état hébreu. Ainsi, il entend chasser de l’espace démocratique la critique politique du sionisme. Pour cela, il instrumentalise la lutte contre l’antisémitisme en associant tout critique de l’état d’Israël et du sionisme à de l’antisémitisme. Et il utilise les débordements lors des rassemblements pour que, dans la rétine du grand public, l’image du soutien à la résistance du peuple palestinien soit synonyme de chaos.
La grande majorité des manifestants présents ce samedi avait conscience de cela et s’est donc attachée à faire de ce rassemblement un moment combatif mais paisible. De nombreux « frangins », habillés d’une chasuble jaune, participaient directement à un service d’ordre chargé de veiller à la sécurité de la manifestation. Le groupe en question ne s’est pas soudainement autoproclamé : il tient sa légitimité de son histoire et de sa filiation avec le mouvement de soutien à la Palestine, qui depuis plus de 30 ans en France cherche à s’émanciper des structures institutionnelles de soutien à la cause palestinienne. Des premières marches pour le droit au retour en 1998 jusqu’à la manif d’aujourd’hui, de nombreux frères et sœurs se sont mis au service de la cause palestinienne, pour assurer des apparitions en dehors des structures plus traditionnelles et institutionnelles. Pour le mouvement de soutien à la Palestine, le service d’ordre chargé d’assurer la sécurité des manifestations, c’est eux. Tout autre groupe expliquant venir protéger la manifestation sans avoir participé aux réunions de préparation et à l’animation du mouvement met l’organisation en porte-à-faux.
On notera que, pendant que d’un côté, des acteurs historiques de la lutte pour l’émancipation des quartiers populaires et de l’immigration (réseau MIB, ATMF, FTCR, etc.), les associations de palestiniens vivant en France (GUPS,PYM…) et les groupes de soutien à la cause palestinienne (Génération Palestine…), aux côtés de forces politiques impliquées depuis plusieurs décennies (du PIR au NPA) se démènent pour monter, malgré l’interdiction de l’Etat, un rassemblement de soutien contre les crimes de l’état hébreu ; de l’autre côté de l’échiquier politique, E&R et Dieudonné organisent le même jour une conférence payante à la main d’or pour nous expliquer le conflit palestinien.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article