Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Les liaisons parlantes de "Riposte laïque". Présentation et méthodologie

17 Février 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Internet, #Islamophobie, #Riposte laïque

Ce site a été créé le 30 août 2007 par des dissidents de Respublica « la Gauche républicaine », qui trouvaient cette dernière pas assez offensive, notamment dans l'affaire dite du « Gîte des Vosges ».

3275rl20130216.jpgRiposte laïque (RL) a très vite quitté le chemin du militantisme laïque, voire anticlérical classique (« à bas la calotte ») pour se focaliser sur les mondes musulmans, et maintenant choisir de nouveaux compagnons de route : l'extrême-droite identitaire et plus discrètement les sionistes extrémistes de droite. Deux événements emblématiques en témoignent :

- l'apéro « saucisson-pinard », prévu le 18 juin 2010 dans un quartier de Paris pour protester contre les prières musulmanes publiques (dans quelque rues dans toute la France) du vendredi ;

- les « Assises sur l'islamisation de nos pays », le 18 décembre 2010 à Paris.

Le but de cet article n'est pas de faire une analyse exhaustive du contenu éditorial de « Riposte laïque », mais de recenser et décrire les connexions entre ce site et les différents sites et blogs sur la toile, qui seront décrit de manière synthétique.

Il est évident qu'un lien du site A vers le site B ne signifie pas obligatoirement que B partage les orientations de A.

Les motivations de A peuvent être très diverses :

- Lien de dénonciation : A classe B dans la rubrique « Anti-France », ou de façon plus anecdotique « un blog qui sent la crotte » (liens « négatifs » ou « ennemis »).

- A a décidé de proposer une liste exhaustive de sites d'informations générales ou sur un thème déterminé (liens « neutres »).

- Erreur d'appréciation (des exemples seront donnés plus loin).

- Accord politique total ou partiel (liens « positifs » ou « amis »)

Mais, dans tous les cas, le fait pour A d'inscrire B dans sa liste de liens (ou blogroll) est un acte volontaire, qui engage plus qu'une simple poignée de mains au cours d'une réception mondaine1. Et si x sites qui revendiquent telle orientation politique proposent des liens « positifs » vers un site précis, cela amène à se poser des questions sur les éditeurs de ce site2.

Un recensement exhaustif avait été fait en août 2011 de tous les liens proposés par « Riposte laïque ». Pour tous les sites présentés et encore en ligne, il y a eu vérification de la présence ou de l'absence de liens vers RL.

Si le site et contenu éditorial n'étaient pas encore connus, une analyse sommaire3 en a été faite.

Enfin, la base de données de « Repères antiracistes » a été exploitée pour identifier tous les sites qui proposaient des liens vers RL, ces données ont été recoupées avec celles de moteurs de recherche.

Cette base de données a été actualisée et tous les sites encore en ligne ont été visionnés à une date postérieure au 1er août 2012.

Nous avons donc trois catégories de sites :

1. Ceux que référence RL et qui le référencent, c'est en quelque sorte le noyau dur.

2. Ceux que référence RL, sans réciprocité, avec trois possibilités :

  • le site n'en référence aucun autre, ou alors exclusivement ceux qu'il contrôle (par exemple fdesouche)

  • il ne connaît pas RL, ou bien sa liste n'est pas à jour

  • il y a des divergences idéologiques réelles, ce qui amène à réfléchir sur la manière dont RL a constitué sa liste de liens.

3. Ceux qui référencent RL et que RL ne référence pas.

Maintenant, RL propose des liens sur une page unique, avec les rubriques suivantes:

Sites : essentiellement des organisations ou les sites jugés les plus importants.

Sites étrangers

D'autres liens utiles : des sites jugés moins importants, mais il y a des double-emplois avec les deux premières listes.

Cette étude a été publiée initialement le 20 octobre 2011. Elle est remise en ligne à partir des notes rédigées par l'auteur, après actualisation en décembre 2012.

 

Les liaisons parlantes de "Riposte laïque". Le noyau dur (1)


1 Sur les thèses spécifiques de « Causeur », qui expliquent les nombreux liens vers Causeur dans la réacosphère, voir l'analyse de Guillaume Weil-Raynal pour Rue89.

Les liens étaient recensés quant à eux dans cet article :

http://www.differences-larevue.org/article-le-mrap-et-causeur-les-raisons-d-un-signalement-61542190.html

publié le 28/11/2010,mais qui n'est plus en ligne.


A titre d'exemple, les liens sur les sites identitaires vers des sites traitant de littérature, arts plastiques, etc.. sont très courants. Ceux vers des sites relatant des voyages, des expéditions, des grandes randonnées sont beaucoup plus rares. Sur la dizaine de milliers de liens notés sur notre base de données, il n'y en a que 10 vers cinq sites traitant de voyages. Quatre sites sont notés de manière ponctuelle et un bénéficie de liens « positifs » sur 6 sites : un d'extrême-droite, un raciste, deux identitaires, un antisémite et un néo-païen. La ligne éditoriale de ce site ainsi référencé est apparemment irréprochable : deux jeunes filles décident de faire un tour d'Europe à pied et le racontent. La question était posée de leur vision personnelle de l'Europe. La réponse a été trouvée dans cet article du blog « Droites extrêmes » :

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2012/05/02/le-defile-fn-redevient-in-a-lextreme-droite/

« Sinon, une quinzaine de nouveaux "gudards" étaient aussi de sortie, regroupés en cortège sans signalisation, derrière le FNJ. Mathilde Gibelin, petite figure dans le milieu de l'extrême droite jeune, était aussi présente. Lors de la convention de Lille, elle fut l'une des supposées Françaises "prises au hasard" qui posaient leurs questions à Marine Le Pen par vidéo. Elle accéda aussi à une certaine notoriété médiatique à la suite de son tour de l'Europe à pied, en 2009-2010, paravent d'une opération des "scouts" d'Europe jeunesse (GRECE). »


3 Ce qui a motivé l'emploi de la qualification la plus générale et la moins polémique en cas de doute. Par ailleurs, certains sites pouvaient être classés dans plusieurs catégories (par exemple Philosophie et religions / athéisme ou Débats de société / laïcité). Le choix, éventuellement révisable, a été fait en fonction du contenu apparent.

Partager cet article

Commenter cet article