Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Les musulmans attaqués: modèle PEGIDA ?

20 Janvier 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie

memorial98bNous publions un article rédigé pour Memorial 98 par Bernard Schmid, militant antifasciste allemand qui partage nos combats. Il a récemment pris la parole lors de la commémoration  que nous avons organisé le 9 Novembre dernier pour l'anniversaire de la "Nuit de Cristal" nazie de 1938.

 

Les incendiaires habituels de la mouvance « Riposte Laïque », ont tenté d’organiser un rassemblement, dimanche 18 janvier 2015 à Paris, sous le titre « Islamistes hors de France ! »

Face aux protestation des associations et à une pétition signée par des dizaines de milliers de personnes, la Préfecture de Police de Paris a fort heureusement interdit cette manifestation.   

Pour les mouvances d’extrême droite qui appelaient à ce rassemblement, il s’agissait d’exploiter la vague d’émotion suscitée par les attentats de  « Charlie Hebdo », et de l’épicerie cacher à la porte de Vincennes. Ces crimes ont été perpétrés par trois activistes djihadistes endurcis, ayant noué des contacts avec Al-Quaïda et Daech. Ils n’ont rien à voir avec l’immense majorité des musulmans et musulmanes vivant en France, Mais ceux qui organisaient ledit rassemblement englobent depuis toujours dans leur dénonciation du « danger islamique » toute trace de présence musulmane sur le sol français, il s’agit bien pour eux d’attaquer les  musulmans en tant que tels. Il en de même des attaques et agressions islamophobes qui se multiplient actuellement. Les actes islamophobes recensés ont augmenté de 110 % depuis les attentats, par rapport à l'ensemble du mois de janvier 2014.

On compte au moins une arrestation juste avant une attaque à l'explosif et une autre juste avant une tentative de meurtre à l'arme blanche.

Ces actes ne sont que les actes recensés, c'est à dire ceux pour lesquels les victimes ont signalé ou porté plainte. Le comptage est donc forcément en dessous, voire très en dessous de la réalité, d'autant qu'une partie des victimes ont anticipé notamment les agressions verbales, considérant qu'elles étaient de toute façon inévitables et qu'il n'y avait rien à faire contre elles. 

 

Une mouvance réduite mais qui influence le FN

Lire la suite sur Memorial 98

Partager cet article

Commenter cet article