Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Les vannes ouvertes de l’islamophobie : L’État coupable et responsable (Saïd Bouamama)

7 Décembre 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie

Il y a déjà une décennie, la loi n°2004-228 du 15 mars 2004 était votée à une large majorité. Elle portait le long titre de « loi encadrant, en application du principe de laïcité, le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics ». Comme en témoigne les polémiques qui ont précédé, accompagné et suivi le vote de la loi, personne n’était dupe. Hommes politiques, journalistes, militants, partisans ou opposants à la loi, etc., évoquaient une loi sur le foulard dit « islamique ». Une décennie plus tard, le temps des bilans est venu et c’est un silence assourdissant qui se fait entendre. Apportons notre modeste contribution à l’ébrèchement de l’invisibilisation des effets désastreux d’une loi d’exception, c’est à dire réservée à une partie spécifique de la population déterminée par une appartenance supposée ou réelle à une religion.

Le site Médiapart a rendu public un document de l’académie de Poitiers à destination des chefs d’établissements visant à « prévenir la radicalisation ». Il propose des indicateurs permettant de détecter le « djihadiste » potentiel : barbe longue, jupes longues, habillement musulman, etc. Malgré le retrait de cette note par le ministère, ce racisme ouvert est le résultat de la logique étatique qui se déploie depuis 10 ans.


desmon tutu

 

L’invisibilité des dégâts

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article