Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Lettre de soutien à Stéphane Hessel (Nurit Peled)

23 Janvier 2011 , Rédigé par Repères antiracistes Publié dans #Palestine

Voici le texte de Nurit Peled lu devant le Panthéon l'autre soir après l'interdiction du débat à l'ENS.

Nurit Peled après avoir perdu sa fille de 14 ans dans un attentat kamikaze palestinien (et interdit aux officiels israéliens dont Benjamin Netanyahou de venir à ses obsèques), elle déclare « ne pas avoir cédé au désespoir mais prononcé un discours avec pour thème la responsabilité d'une politique myope qui refuse de reconnaître les droits de l'autre et fomente la haine et les conflits ». Elle est co-fondatrice de l'association israélienne et palestinienne des "Famille endeuillées pour la paix". Elle reçoit le prix Sakharov en 2001 en tant que représentante de « tous les Israéliens qui prônent une solution négociée du conflit et revendiquent clairement le droit à l'existence des deux peuples et des deux États avec des droits égaux »

 

 

 

Cher Monsieur Hessel, Chère Madame Shahid, chers participants,


Je suis désolée de ne pas pouvoir assister à cette conférence importante. Pourtant, je voudrais exprimer mon admiration à Monsieur Hessel, et à tous les participants et vous assurer que je suis de tout cœur avec vous.

J’ai lu la déclaration initiée par le CRIF avec l’aide de philosophes et d’écrivains juifs hypocrites et ignorants, qui pérorent sous les ors des salons parisiens et pensent briller en étalant leur ’politiquement correct’ avec une ignorance étonnante du réel de la vie des gens dans les Territoires palestiniens occupés et du caractère dictatorial du gouvernement israélien actuel. L’ignorance et l’hypocrisie de ces gens-là n’est pas une négligence mais un crime car ils soutiennent le courant fasciste qui menace de nous noyer tous, en Israël , en Palestine et en France.

Cette année même, trente lois racistes contre les citoyens palestiniens d’Israël ont été proposées en Israël et pour la plupart approuvées : des lois qui séparent des familles, qui permettent de confisquer des maisons et des terres, de refuser les traitements nécessaires à des invalides, de détruire les maisons des Bédouins, de discriminer des écoles quand elles sont Druzes ou Palestiniennes, d’incarcérer des enfants. Bien plus, la Justice dont la mission est de protéger les gens contre cette terreur obéit aux lois racistes d’un régime d’Apartheid. Comme en Afrique du Sud autrefois, toute la discrimination contre les Palestiniens est légale en Israël. Personne n’est jamais puni pour les crimes perpétrés contre ces non-citoyens.

Par contre, la résistance non-violente à l’occupation qui se développe dans la société palestinienne et israélienne contre les crimes et la répression qui dérivent de cette occupation est considérée comme un péché mortel dans le pays dominé par Liebermann.

Ces derniers temps, la police et l’armée de Liebermann arrêtent des activistes des Droits humains s’ils sont juifs comme Yonathan Polack et elles les tuent s’ils sont Palestiniens tels Bassem Abu-Rahma et sa sœur, Jawahr.

Les organisations des Droits humains sont soumises aujourd’hui à des enquêtes brutales et humiliantes tandis que des criminels contre l’Humanité nous gouvernent.

La pauvreté en Israël n’a jamais été pire et ceux qui en souffrent le plus sont les citoyens arabes. Et le monde se tait… Et le CRIF soutient. Ce soutien, engendré par une peur irrationnelle à l’égard de tous les Goyim et aussi par la peur de toute critique, nous met tous en danger, car c’est lui la raison principale de l’antisémitisme croissant en Europe. Ce sont ces Juifs-là avec leurs philosophes et leurs écrivains ignorants et hypocrites qui perpétuent la haine qui monte envers tous les autres Juifs, car ce sont eux qui dénient la liberté de pensée en France et ailleurs et qui bloquent toute critique contre la politique criminelle et raciste d’Israël. Ainsi la fascisation nous menace de tous les côtés.

Les Juifs français devraient comprendre que soutenir un régime fasciste et cruel n’est ni juif ni humain et se rappeler la leçon de Hillel : Aimez votre prochain comme vous-mêmes, là se résume toute la Torah. Notre prochain, ici, à Jérusalem est le Palestinien.

La moitié de la population dominée par Israël est palestinienne.

C’est pourquoi soutenir Israël c’est soutenir les citoyens d’Israël, Juifs comme Arabes.

Soutenir Israël, veut dire soutenir des personnes comme Hanin Zoabi qui lutte avec un courage et une ténacité admirables pour une vraie démocratie.

Lutter pour un État d’Israël démocratique, c’est lutter pour une Palestine libre, militer pour les non-citoyens d’Israël, c’est-à-dire les Palestiniens des Territoires Occupés qui sont traités plus mal que des esclaves, concentrés et incarcérés dans des camps énormes au sein même de leur propre pays, privés de tous les Droits Humains et Civils .

Soutenir Israël, cela veut dire libérer Israël de son régime criminel, des accords illégaux, des colonies de larrons, boycotter leurs marchandises - produits de terres volées, de l’eau volée, et changer Israël en un pays où chacun peut vivre dans la dignité.

Ce sont les principes de sa Déclaration d’Indépendance que les Juifs du CRIF ont oubliée ou bien même n’ont jamais lue, mais moi, mon grand-père a signé cette Déclaration, alors, je ne peux pas oublier.

J’espère que ce message arrivera aux oreilles des Juifs Français, rendues sourdes par la propagande du régime raciste d’Israël et bouchées par la terreur infligée par le CRIF.


Nurit Peled-Elhanan

 

 

Partager cet article

Commenter cet article