Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Lettre ouverte à monsieur ESTROSI, député-maire de NICE (MRAP Nice)

14 Juillet 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine Solidarité en France, #MRAP expressions plurielles

Jeunes « des quartiers », nous sommes fiers de vous !

Dans une déclaration du 12/07/2014, relayée par NICE-MATIN, vous vous en prenez aux jeunes qui ont manifesté en soutien à la population de GAZA le 11/07/14 dans le centre de NICE, venant de l’Ariane, de Pasteur, des Moulins, de Las Planas… côte à côte, au dessus des querelles de quartiers. Vous les accusez en bloc d’importer le conflit proche-oriental en France, d’extérioriser de la haine et de la violence, de propager l’antisémitisme et - plus grave encore ! – de nuire au commerce avec Israël !


Au contraire, nous sommes fiers de ces jeunes qui descendent dans les rues pour manifester


• Leur compassion pour les familles palestiniennes écrasées sous les bombes – 165 morts en 5 jours, surtout femmes et enfants – quand vous n’avez pas un mot pour ces victimes…


• Leur désir de voir la paix régner sur terre, en particulier en Palestine qui ne connait que la guerre, l’occupation militaire, les privations alimentaires dues au blocus israëlien, l’enfermement des check-points, la répression aveugle, depuis plus de 60 ans.


• Leur aspiration à la justice, sans laquelle il ne peut y avoir de paix durable. Israël viole impunément les Résolutions de l’ONU, les condamnations de la Cour Internationale de Justice (construction du Mur), les lois de la guerre (Droit International Humanitaire) qui protègent les civils. Vous, Député, qu’avez-vous fait au Parlement pour le respect du droit international, pour la libération de vos collègues députés palestiniens incarcérés arbitrairement ? Vous préférez vous afficher aux côtés des assassins de l’OAS qui inspirent aujourd’hui les comportements racistes, meurtriers et illégaux des colons israëliens.


• Leur attachement au respect des droits humains (arrêt des emprisonnements arbitraires, de la torture…), en particulier les droits des enfants qui sont quotidiennement maltraités par les soldats et la police, privés d’enseignement par le bombardement de leur école, affamés par le blocus, jetés à la rue dans les décombres, incarcérés. Vous, Maire de NICE « Ville amie des Enfants », qu’avez-vous fait pour eux ? Des jumelages d’écoles et d’hôpitaux, des envois de fournitures scolaires, des accueils en centres de vacances ?


• Leur soutien au boycott des produits « israëliens » fabriqués dans les colonies illégales et importés frauduleusement. C’est le choix d’une « arme pacifique », celle qui, approuvée par Nelson MANDELA, a mis à bas le régime d’apartheid d’Afrique du Sud. Mais vous ne pouvez pas approuver, puisque vous souteniez alors le honteux jumelage de NICE avec LE CAP… Vous vous faites démarcheur du commerce avec Israël (pourtant un concurrent dans le commerce des armes !), les jeunes veulent « de l’éthique sur l’étiquette » : on ne commerce pas avec un pays qui viole les droits humains. L’argent de ce commerce a l’odeur du sang des enfants palestiniens. Essayez plutôt de commercer avec les territoires occupés, d’acheter de l’huile et des dattes palestiniennes ; mais vous devrez contourner le blocus…


• Leur solidarité financière avec les victimes des bombardements en organisant une collecte, malgré leurs petits moyens, pour les secours médicaux d’urgence, l’approvisionnement en vivres, la reconstruction des écoles et centres de santé détruits. Vous, Maire de NICE, quelle contribution allez vous envoyer ?


Alors que vous vous vantez de votre soutien au soldat franco-israëlien SHALIT, capturé les armes à la main dans les territoires occupés, nous félicitons ces jeunes de mener ici, en France, le combat pacifique pour la paix et la justice en Palestine. Oui, il y a du travail à faire ici continûment pour cette cause qui nous mobilise : dénoncer les violations des droits humains, informer nos concitoyenNEs notamment sur l’attitude – partiale - de leurs élus, mettre en place des partenariats avec les Territoires occupés (jumelages, commerce équitable, projets de co-développement, etc.). C’est cela que nous les appelons à poursuivre ensemble.


Alors que vous agitez la tentation de l’antisémitisme, ces jeunes n’y succombent pas : ils ont bien compris que le conflit en Palestine est de nature politique et non religieuse, que l’origine en est la colonisation, l’expulsion des Palestiniens de leurs terres et de leur maison, le régime d’apartheid qui les infériorise et l’oppression militaire qui les écrase. Au contraire, c’est vous qui « confessionalisez » le conflit en saisissant « Alpes-Maritimes Fraternité » qui n’a pas compétence pour en débattre. Réunissez le plutôt pour débattre des lieux de culte musulman dont vous empêchez l’ouverture (Plaine du Var), pour justifier vos propos islamophobes (islam et démocratie, par exemple). C’est votre attitude partisane et inconditionnelle en faveur d’Israël, votre traitement inégal des religions qui pourrait susciter l’antisémitisme. Mais les jeunes des quartiers sont trop matures pour sombrer dans ce piège morbide :


*Les valeurs qu’ils défendent sont des valeurs universelles : pour eux, « Tuer un homme c’est tuer l’humanité ; sauver une vie, c’est comme sauver la vie de tous les hommes ».
* Ils ont appris que la haine pour un peuple conduit à l’injustice ; qu’au contraire, il faut être équitable et agir avec bonté. Qu’il y a, parmi les Gens du Livre, une communauté droite avec qui il convient de ne discuter que de la meilleure façon. En témoigne l’opposition courageuse de nombreux juifs, Israëliens comme Français, à la guerre, la colonisation et à la déshumanisation des Palestiniens…


En somme, monsieur le Député-Maire, nous nous reconnaissons plus dans les valeurs humaines portées par ces jeunes, que vous stigmatisez, que dans les vôtres, bassement liées à l’intérêt commercial.


Espérant que vous retiendrez nos suggestions de solidarité concrète avec le peuple palestinien, nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de notre attachement à la paix et aux droits humains.

Partager cet article

Commenter cet article

Alain 14/07/2014 22:48

Verra-t-on cette lettre dans la rubrique "vie des comités locaux" sur le site du MRAP ? http://www.mrap.fr/tout-savoir-sur-le-mrap/comites-federations-et-permanences