Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Libérez le plus vieux prisonnier politique de France !

10 Novembre 2012 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Police Justice, #Georges Ibrahim Abdallah

abdallahParce qu’il n’a pas voulu renier ses convictions politiques concernant la politique israélo-américaine, George Ibrahim Abdallah est enfermé en France depuis plus de 28 ans, alors qu’il est libérable depuis 1999 ! Rassemblement à Lille ce dimanche 11 Novembre pour exiger sa libération, alors qu’une décision de justice doit être rendue le 21 novembre à ce sujet. Nous nous adressons tout particulièrement au ministre de la justice, Madame Taubira, qui était elle aussi censée avoir des convictions politiques avant de se voir offrir un portefeuille ministériel.


COMMUNIQUÉ

Appel pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, emprisonné en France depuis + de 28 ans !

Qui est Georges Ibrahim Abdallah ?

Georges Ibrahim Abdallah est né le 2 avril 1951 à Kobayat, dans le nord du Liban. C’est un militant communiste libanais engagé au coté du Peuple Palestinien, en 1978 Il est blessé lors de la résistance à l’invasion de l’armée israelienne du Sud Liban.

En 1982, l’armée israélienne envahit de nouveau le Liban. Massacres de masse, les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila en sont un exemple, liquidation des intellectuels par les services secrets israéliens, crimes contre l’humanité. La lutte populaire s’organise contre l’occupant.

Georges Ibrahim Abdallah, combattant de la cause palestinienne et libanaise, s’y engage résolument. Il est arrêté à Lyon le 24 octobre 1984 et en 1987, à la suite d’un montage policier et judiciaire et sous pression du gouvernement des Etats Unis, il est condamné à la réclusion à perpétuité, avec une peine de sûreté de 15 ans, pour "complicité" dans l’exécution d’un membre de la CIA et d’un agent du Mossad (services secrets israéliens) action revendiquée par les FARL (Fractions révolutionnaires armées libanaises)

Libérable depuis 1999, il est toujours incarcéré à la prison de Lannemezan (Hautes-Pyrénées)

L’État français et sa justice, sous les pressions répétées des États-Unis et d’Israël, ont refusé de le libérer malgré sept demandes de libération conditionnelle, toutes rejetées. Le motif : Georges Ibrahim Abdallah a conservé intactes ses convictions politiques.

Le 24 janvier 2012 il fait une nouvelle demande de libération, il est alors transféré du 8 avril au 20 mai au Centre national d’évaluation de la prison de Fresnes, afin de « mesurer » la dangerosité de son engagement politique, selon la loi sur la rétention de sûreté de février 2008, la commission rends un avis défavorable à sa libération.

Il lui est toujours reproché ses convictions anti-israélienne et anti-impérialiste, Georges est resté, après plus 28 ans de prison, fidèle à son engagement politique : c’est un prisonnier d’opinion, le plus ancien prisonnier politique en France. Il a commencé le 24 octobre sa 29 ièm année de prison !

Le 23 octobre 2012 le tribunal chargé d’examiner sa demande de libération se réunit à la prison de Lannemezan. Le Procureur demande le maintien de Georges en prison, un avocat représentant les USA fait de même.

La décision du juge sera rendue le mardi 21 novembre 2012.

Cette acharnement contre Georges Abdallah est dénoncé et devient « une affaire d’Etat », ainsi le 28 décembre 2011, le préfet Yves Bonnet, ancien patron de la DST, qui en son temps a participé à l’arrestation de Georges Abdallah, avait reconnu dans cette incarcération de 28 ans "une vengeance d’État" et réclame la libération "du plus vieux prisonnier politique en France".

Un mouvement de protestation se développe au niveau international. Dans la région Nord Pas de Calais tout particulièrement, des organisations politiques et démocratiques, des Maires demandent sa libération.

Les organisations signataires appellent à un rassemblement/ manifestation à Lille le DIMANCHE 18 NOVEMBRE A 11 H – départ Métro Wazemmes –

Comité Solidarité Georges Lille, PCF, NPA, MRAP, Coordination Communiste 59/62, AFPS, URCF, fuiqp59-62, Génération Palestine, Comité Libérez les 59/62, UJFP, capjpo-europalestine, Comité Solidarité Basque Lille, Collectif « Bassin minier » de soutien à Georges Ibrahim Abdallah... "

Partager cet article

Commenter cet article