Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Manifestation unitaire samedi 16 novembre 2013

16 Novembre 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Étrangers et immigrés

resf-logo-chaine-500px

L’appel à une manifestation unitaire le samedi 16 novembre à 14 heures de la place de la République[1] a reçu de nouveaux soutiens : celui de la FCPE, de la LDH et du MRAP ainsi que d’Europe Ecologie Les Verts et de Lutte Ouvrière. Ce sont ainsi la quasi-totalité des organisations syndicales lycéennes et d’enseignants, des associations de défense des droits de l’Homme et des partis de gauche et d’extrême-gauche à l’exception du PS qui sont signataires de l’appel ci-joint.

Cette manifestation a pour objectif d’amener le gouvernement à un changement profond, répercuté dans la loi, de politique en matière d’immigration. 

L’émotion soulevée par l’affaire Léonarda malgré la campagne de ragots alimentée à l’encontre de sa famille, les manifestations de jeunes demandant son retour et celui du lycéen Khatchik expulsé en Arménie ont, de fait, déjà fait reculer le gouvernement. La presse a fait état, sans être démentie, de consignes verbales données aux préfets de ne plus expulser de familles ayant des enfants scolarisés. Deux lycéens, l’un lyonnais, l’autre parisien, ont été placés en rétention ces quinze derniers jours. Tous deux ont été libérés en 24 ou 48 heures, sans autre explication que la peur salutaire que les réactions prévisibles de leurs camarades ont inspirées au gouvernement.

Ces nouvelles orientations du gouvernement méritent d’être saluées. Loin de les garder secrètes, le gouvernement et le ministre de l’Intérieur doivent au contraire les assumer publiquement, les revendiquer fièrement et s’engager à les inscrire au plus vite dans la loi : l’expulsion de jeunes majeurs lycéens ou étudiants, celle d’enfants scolarisés et de leurs parents en plus de briser la vie de ceux qui en sont victimes, violent le droit à l’éducation. Elles sont inacceptables, elles doivent être interdites. Les personnes concernées doivent être régularisées.

Le gouvernement doit d’autre part organiser le retour des élèves expulsés indûment il y a quelques semaines ou quelques mois alors qu’ils ne le seraient plus aujourd’hui, à commencer par Léonarda et ses frères et sœurs, Khatchik, Cheik, Dreini et David expulsés par M. Valls.

En s’engageant dans cette voie, le gouvernement recevrait sur cette question le soutien déterminé des syndicats, associations et partis qui appellent à manifester demain. Mais, aussi, au-delà, le soutien des jeunes et de tous ceux que révoltent les dérives racistes auxquelles ont conduit l’offensive de l’extrême-droite, la complicité d’une partie de la droite, les concessions de certains ministres et le silence apeuré d’autres. Le soutien de tous ceux qui appelaient à un vrai changement

 

Source RESF


[1] Parcours : place de la République, avenue de la République, rue Oberkampf, boulevard de Ménilmontant, avenue Philippe Auguste, place de la Nation

Partager cet article

Commenter cet article