Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Maroc : témoignage sur le mouvement du 20 février 2011

11 Mars 2011 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Maroc, #Maghreb

Retour sur le  le mouvement du 20 février au Maroc qui est à l'origine des propositions de changement constitutionnel promises par le roi Mohamed VI lors de son dernier discours


Le 20 février : Témoignage

(A Karim Chaïb, le martyr de la Révolution des Cerises ! Un jeune mort pour que nous vivions dignes !)

 

 

Fès le 21 février à l’aube :

7001414478_73d3475494.jpgOui mes ami(e)s, j’étais là à Rabat hier! Je pourrai le dire, le clamer haut et fort, essayer de m’en convaincre… Je commence par ne pas y croire, par me dire que c’était pas vrai, que c’étais juste un leurre, un rêve de vieux gauchiste qui voulait changer le monde et que les rêves n’étaient plus permis au Maroc… Puis je regarde les photos que pourtant j’avais prises moi-même, j’en parle à des amis qui étaient là eux aussi… Finalement, à force de discussion, de persuasion, j’arrive à y croire, l’espace d’un instant de délectation, de bonheur, d’euphorie !...

Et ils étaient là eux aussi, tous ces jeunes qui ont appelé à la manif du 20 février. Et comme ils étaient beaux, aimables, instruits, conscients de ce qui se passe autour d’eux, vigilants, civilisés et sentant bon ! Et elle était là, cette génération de facebookers qui, en peu de temps, était devenue maîtresse du Monde ! Toute une génération incomprise, ignorée, éloignée des partis, écartée des centres de décision, que ce soit à l’intérieur de la famille ou dans l’ensemble de la société et de l’Etat, opprimée, piétinée, ne bénéficiant ni du droit à la parole, ni de celui de la liberté et de la dignité, taxée d’écervelée, de ratée, de frivole, de libertine, d’ignorante même… les uns assurant le service d’ordre et me tendant la main afin que je les aide à orienter une foule qui désirait en finir vite avec la tyrannie, une autre tenant un mégaphone et invitant celle-ci à faire preuve d’un maximum de circonspection, de clairvoyance, à éviter de tomber dans les pièges des « baltagias » qui n’avaient qu’un seul et unique objectif : faire en sorte que le Rendez-vous avec l’histoire échoue dans un bain de sang sans lendemain effectif et victorieux (ces maître de l’intox dont certains éléments s’étaient disséminés au sein de la manif ou isolés dans de petits groupes avec le vil dessein de la briser, de ridiculiser les participants, de minimiser leur impact sur le courant des choses, les renvoyant à leur PC bredouilles et la mort dans l’âme)… Une autre perchée sur les épaules de l’un de ses compagnons, appelant à respecter l’organisation et à répéter après elle les slogans officiels contenus dans une liste déjà publiée sur Internet… Trois autres de ses congénères de ce sexe qu’on nomme « faible », fumant leurs cigarettes américaines tout en étant radieuses de pouvoir le faire en ce jour de liberté absolue, de fin des contraintes d’une société hypocrite, de violation des tabous, de Libération… Un dernier rappelant le caractère pacifique et civilisé de la manif et sommant la foule de s’y plier…

Lire la suite (pdf)

Partager cet article

Commenter cet article