Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Non à l’expulsion des Bédouins du Sud d’Israël, envoyez votre mail à François Hollande

9 Novembre 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Israël et le sionisme

plate-forme palestine

Objet : Expulsion massive des Bédouins du Néguev (Sud d’Israël)


Monsieur le Président,

Je vous écris pour vous exprimer mon inquiétude sur les conséquences d’une loi actuellement en débat auhttp://www.plateforme-palestine.org/local/cache-vignettes/L150xH86/artoff3825-10012.jpg parlement israélien et vous demander d’intervenir auprès de Benjamin Netanyahou. Connue sous le nom de « Plan Prawer », cette loi a pour objet de chasser la majorité des Bédouins du Sud d’Israël, pourtant citoyens israéliens, de terres où ils vivent depuis plusieurs centaines d’années. Le parlement israélien pourrait prochainement adopter définitivement cette loi en décembre prochain.

De quoi s’agit-il ? Il y a aujourd’hui environ 180 000 Bédouins dans le Néguev. La moitié vit dans sept villes construites dans les années 70 afin de les y rassembler et de les sédentariser, l’autre moitié dans différents villages non reconnus par l’Etat israélien et dépourvus de tout équipement public. L’Etat d’Israël veut aujourd’hui s’approprier ces terres et a décidé d’en chasser les Bédouins à l’aide d’une loi de circonstance, le plan Prawer. Selon l’organisation israélienne Adalah qui réunit des juristes juifs israéliens et palestiniens d’Israël, cette loi viole de nombreux articles de la Déclaration des Nations unies relative aux droits des peuples autochtones. Elle est en particulier contraire à son article 10 : « les peuples indigènes ne doivent pas être expulsés de force de leurs terres ou territoires ». En effet, ceux qui refuseront de quitter leur terre y seront contraints par la force. De fait, selon les sources, ce seront entre 45 000 et 70 000 Bédouins à terme qui seront « déplacés » - sans compter les bédouins de Cisjordanie qui vont subir le même sort En juillet 2012, le parlement européen avait appelé le gouvernement israélien à « protéger les communautés bédouines, dans la région du Néguev et en Cisjordanie et à respecter leurs droits » et donc au « retrait du plan Prawer ». En mars 2012, c’est le Comité des Nations unies pour l’élimination de la discrimination raciale qui demandait à Israël de ne pas mettre en œuvre le plan Prawer. En effet ce plan n’est dirigé que contre une population particulière alors que les Bédouins sont des citoyens israéliens qui paient leurs impôts, votent, font leur service militaire… En Israël même de nombreuses voix se sont émues et ont écrit aux plus hautes autorités pour que leur pays ne se rende pas coupable d’une telle honte comme par exemple Amos Oz, poète, romancier et essayiste israélien, Abraham B. Yehoshua, romancier israélien, Shulamit Aloni femme politique israélienne …etc. Ils ont été soutenus par des organisations israéliennes comme les Rabbins pour les droits de l’Homme.

Cette situation est totalement choquante pour un Etat qui se dit démocratique et qui est lié à la France par de nombreux accords commerciaux et programmes européens financés par le contribuable. Ce plan a été élaboré contre la volonté exprimée de la population concernée qui résiste avec persévérance à des destructions régulières de ses villages et refuse de les abandonner. Ce plan est une violation flagrante des droits des Bédouins à la propriété, au logement et à la liberté de choisir leur lieu de résidence et leur mode de vie. C’est à ce titre que je vous demande d’agir pour dénoncer le sort intolérable qu’Israël réserve à cette population et d’intervenir auprès des autorités israéliennes afin que ce plan soit retiré et que soit reconnue l’égalité des droits des Bédouins.

 

Envoyer le courriel

Partager cet article

Commenter cet article